alimentation

Quel type d'alimentation choisir?

Dans l’alimentation, il a des modes, des écoles de pensées, les régimes à la mode, un souci pour l’environnement et bien sûr, les goûts personnels. Des choix, en veux-tu, en v’là! L’approche que l’on adopte est soit choisie pour des principes, une perte poids ou tout simplement pour se sentir bien. Je crois sincèrement, qu’à la base, le choix devrait être fait selon les préférences de chacun avec un objectif santé. Il va sans dire que, quelque soit l’approche choisie, l’important au bout de la ligne est de se sentir bien. En tout cas, c’est mon objectif à moi.

On voit tellement de trucs passer sur Facebook, Instagram, des blogs, dans les nouvelles et on se sent interpellé et souvent on ne sait plus où donner de la tête. Qui a raison? Qui a tort? Récemment, Le Pharmacien s’est fait “ramasser” parce qu’il se base sur la science et les adeptes d’un certain type d’alimentation l’ont lynché sur la place publique. Moi, dans ce temps-là, je me dis: Est-ce que les gens qui adoptent un certain style d’alimentation se sentent tellement insécures par rapport à leur choix qu’ils ont besoin d’injurier quelqu’un qui partage, il va s’en dire, ce qu’il a constaté basé sur des faits?

Entre autre, mon amie Pénélope a changé sa vie et a eu des résultats formidables en adoptant l’alimentation cétogène. Mon amie Constance a enfin trouvé sa façon à elle, qui est une approche végétalienne avec peu ou pas de gras. Est-ce que une a plus raison que l’autre? Heuh… Non! Elles ont seulement trouvé une façon de s’alimenter qui leur donne l’énergie, la vitalité et le bien-être dont elles ont besoin.

Alors, que dois-je faire?

En premier lieu, écoute ton corps, il te parle constamment. On fait souvent la sourde oreille parce qu’on s’est habitué à notre inconfort. Aussi simple que ça. Je me prends en exemple. En mars 2017, j’ai complètement arrêté les produits laitiers. Pourquoi? À tous les matins, après avoir pris mon café latté, je me sentait mal. Mal comment? Gonflée comme si j’avais un énorme melon d’eau dans le ventre. J’avais quasiment mal au coeur. Prendre mon latté le matin est un rituel depuis toujours. C’est mon moment privilégié après mon entraînement et avoir pris ma douche pour juste relaxer et commencer ma journée. J’aimais le goût de mon café avec du lait de vache, mais je me sentais tellement mal après, que ça ne valait plus la peine. C’est à ce moment-là que j’ai choisi de ne plus me sentir comme ça.

Change tes habitudes

Une habitude, c’est fort. On le fait sans trop sans rendre compte. On est sur le pilote automatique. Et cette habitude de prendre mon latté était tellement ancrée en moi que j’acceptais par habitude de me sentir mal. Ça n’a pas toujours été comme ça. Qu’est-ce qui a changé? Je n’en ai aucune idée. Mais je sais qu’avant de prendre cette décision, nous avons acheté pendant des mois, du lait organique dont les vaches n’étaient  pas bourrées d’antibiotiques. Peut-être que c’était ça le problème? Semble-t-il que non. Le changement fut difficile, mais l’inconfort était plus fort. Suite à avoir essayé à peu près tous les laits végétaux, j’en ai conclu que le lait d’amande était le meilleur. Ça m’a pris quelques temps à m’habituer au goût, mais aujourd’hui, je ne reviendrais pas au lait de vache. Je n’aime plus ça. Non seulement, je n’ai plus d’inconfort, je savoure mon latté à tous les matins, je profite de ce moment qui est une douceur quotidienne et je fais maintenant mon lait d’amande et c’est encore meilleur!

Donc pour revenir au choix à faire, écouter son corps est une des meilleures façons pour adopter le style d’alimentation qui nous convient. Ensuite, ÉVITER les aliments transformés! Une autre règle tellement, mais tellement simple. Fais-le toi-même! Ça coûte moins cher et tu sais ce qu’il y dedans. Et savoir ce que l’on mange est tellement important pour Glenn et moi. Nous essayons autant que possible d’éviter de manger des produits chimiques, des agents de conservation, des insecticides. Notre poulet, nos oeufs et la plupart de notre viande  proviennent de la Ferme Agricole Bio-Grain, nous achetons souvent nos saucisses chez la Charcuterie Frick. On prépare à peu près tous nous-mêmes.

Comment écouter son corps

Ça va être du essai-erreur. Premièrement, lorsque tu te sens mal, c’est suite à quoi? Écris-le. Lorsque le malaise revient à répétition et que tu as écrit ce que tu avais mangé, tu pourras identifier l’aliment qui te cause de l’inconfort. Arrête d’en manger pendant une semaine et note si ça fait une différence. Si oui, bingo! Tu as trouvé! Si l’inconfort persiste, révise ta liste. Ça va peut-être te prendre quelques semaines, mais ça va aussi t’aider à te sentir mieux. Et tu identifieras ce qui te convient ou non.

Ça fait quelques années déjà que je mange peu ou pas de pain pour les mêmes raisons que j’ai arrêté les produits laitiers. Mais, j’en mangeais quand même à l’occasion. Au restaurant, en attendant mon repas ou encore lorsque je faisais de la pizza maison, car je fais ma pâte. Mais sans plus. J’avais aussi remarqué que lorsque je mangeais des baguettes du supermarché versus des baguette de chez Première Moisson, j’avais un certain inconfort. J’ai réalisé que les qualités du pain variaient et que probablement, cela avait à voir avec les ingrédients utilisés.

Je me reprends en exemple. Toujours en 2017, j’ai eu l’opportunité de participer à un groupe pour une programme d’entraînement avec un plan de nutrition spécifique. Le programme était de 6 semaines. Pendant 6 semaines, je n’ai pas bu d’alcool et j’ai réduit de façon considérable ma consommation de glucides. J’ai évité tout ce qui était glucides complexes, soit les produits céréaliers, le pain, les pâtes, le riz, le sucre, etc. Je me sentais tellement mieux! Par la suite, j’ai continué d’éviter les glucides complexes. Ce qui m’a amené à faire des recherches sur l’alimentation LCHF (Low carb, high fat), faible en glucides et élevée en gras pour ensuite lire sur l’alimentation cétogène.

J’ai constaté que pour me sentir bien, je n’avais pas besoin d’observer l’alimentation cétogène stricte. J’ai essayé et je ne suis pas faite pour cette approche. Mais j’aime beaucoup le concept et la plupart du temps ça me convient. Mais j’aime aussi mon Shakeology que je bois à tous les jours et j’aime mes petits fruits rouges. Et à cause de ça, je dépasse toujours le nombre de grammes de glucides permis. Je déteste la restriction! Je mange ce qui me convient et ce qui me permet de me sentir bien.

Et c’est pourquoi je cuisine des recettes “kéto”. Parce que oui, je surveille la quantité de glucides que je consomme et je veux éviter d’en manger trop parce que j’en ressens de l’inconfort. Je privilégie des protéines animales parce que j’aime ça. Je mange beaucoup de légumes verts, encore une fois parce que j’aime ça. Je privilégie les petits fruits rouges et j’évite certains autres fruits. Mon choix. Je mange un demi avocat à peu près à tous les jours. Je mange beaucoup de noix, parce que j’aime ça.

Choisis pour ton bien-être, pas celui des autres

Lorsque quelqu’un essaie de me convaincre envers et contre tout d’adapter son approche, cela m’irrite au plus haut point. J’ai envie de dire; ‘Heye toé! Veux-tu ben me laisser vivre?” Poser des questions et s’informer, c’est vraiment important. Mais choisis bien tes sources. Il y a tellement d’ouvrages sérieux disponibles, utilises-les. Ta chum qui a eu du succès avec un programme est vraiment inspirante et tu voudrais avoir des résultats semblables, right? Essaie-le, mais informe-toi sur le sujet avant. Un livre qui m’a beaucoup  inspirée: The Keto Diet de Leanne Vogel.  Elle prône l’approche cétogène en général, mais avant tout de se sentir bien dans son corps. Et c’est mon choix. 

Je parlais récemment avec Yolthy et elle me disait: “Maman, moi, j’ai vraiment besoin de mes carbs.” Je suis partie à rire et je lui dit: “Chérie, mange-les tes carbs.” Moi, je ne mangerais plus jamais de pain, le pain n’existerait pas et ça ne changerait absolument rien dans ma vie. Mais pour certains d’entre nous, ce n’est pas le cas. Il y a plusieurs aliments que je ne mange plus et dont je n’en ai plus envie, dont le riz et les légumineuses. Je n’ai pas vraiment de mérite. Je me suis seulement mise à écoute mon corps.  Alors, écoute ton corps et nourrie-le de façon optimale pour te sentir bien et surtout pour avoir l’énergie et la vitalité pour laquelle il a été conçu. Et quand vient le temps de nourrir ton corps, donne-lui le carburant qui te permettra non seulement d’avoir du plaisir à manger, mais tu permettra de te sentir bien, non pas seulement le temps d’un repas, mais sur une base quotidienne.

Please Login to Comment.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.