J’en suis à la deuxième semaine du mois 2 de Insanity. Le mois 2 est aussi difficile que dans mes souvenirs. L’intensité du mois 1 fait partie du type d’effort que je fais sans trop sourciller. Oui, c’est demandant, mais depuis le temps que je fais ce genre d’exercices, c’est devenu presque facile pour moi. Ne vous méprenez pas! Ce n’est pas facile, c’est devenu plus facile. Je me souviens de ma première ronde lors des premières semaines. J’avais de la difficulté à ne pas m’arrêter pendant les 10 minutes d’échauffement. Imaginez! Il me restait un autre 25-30 minutes d’effort. J’en roulais des yeux. Et c’est ce qui m’arrive présentement dans ce fameux mois 2. Je regarde le chrono et je vois qu’il me reste presque une heure et je me sens découragée. Je me dis que je n’ai qu’à faire l’échauffement et après, il n’en reste plus long, soupir… Les séances sont entre 48 et 60 minutes. Lorsque je termine l’échauffement, je me dis: Vas-y M-C, là, il ne reste que le temps que tu faisais dans le mois 1, soit 40-50 minutes. T’es capable! Une fois que le premier 10 minutes est passé, ça va assez bien. Il faut dire aussi que lundi je me suis réveillée avec un mal de gorge, le nez bouché et du flegme. C’est bizarre. Ce n’est pas une grippe, pas un rhume, mais ça semble infecté et j’ai une toux sèche et j’éternue. Au réveil, j’avais les yeux pouffis (est-ce que ça se dit pouffis?), gonflés, cernés avec un sillon qui me partait du coin de l’oeil jusqu’en haut des pommettes.  Pas belle la fille! Je voulais me recoucher, ce que j’ai fait et finalement, je me suis entraînée à 07:00 au lieu de mon 05:30- 06:00 habituel. En me regardant dans le miroir je me suis dit: Bon! En pompant, en sifflant, en grognant et en soufflant, je vais oxygéner mon système et les poches et les sillons que j’ai dans le visage vont sûrement diminuer. Je n’ai pas fourni le même effort que la semaine précédente, mais je l’ai fait et oui! J’avais le visage moins ravagé. Ça m’a fait du bien. Aujourd’hui, je me suis levée un peu plus en forme et j’ai fait mon entraînement sans trop rouspéter. J’ai noté, à la lecture de mon moniteur cardiaque, que hier et aujourd’hui, mon intensité était moindre. J’ai vu que la moyenne de mes pulsations était moins élevée et que j’ai brûlé moins de calories. Mais bon, ce n’est que partie remise. Il faut savoir ralentir. Je vais me coucher tôt ce soir et demain sera une autre merveilleuse journée qui débutera en compagnie de Shaun T!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam blocked by CleanTalk.