Courir sur de nouvelles surfaces

Depuis le début de l’été, je suis allée à Kelowna et à Waubaushene. Je me suis dit qu’à chaque endroit où j”allais, ce serait bien que je cours. J’aime bien, après une course dans un endroit qui ne m’est pas familier, aller voir la carte satellite sur Endomondo. Je peux voir le quartier, la route ou le sentier que j’ai suivi et je trouve ça très intéressant.

Ma dernière visite a été a Waubaushene en Ontario. J’ai couru deux fois. J’ai pris des chemins différents les 2 jours. Le premier matin, je suis allée au bout du chemin de la petite ferme où je séjournais, j’ai tourné à gauche et j’ai suivi la route pour 2.5 km. Terre battue, mais ferme. La course fut très agréable. Le défi a été que la moitié du parcours était presque tout le temps en pente ascendante. C’était plus difficile, mais j’étais seule avec la nature et ma chienne Tosca qui a décidé de me suivre. Habituellement, à la maison, elle est attachée quand elle est dehors. À Waubaushene, elle a été libre d’aller comme bon lui semblait pendant notre séjour. Notre Tosca a 14 ans, et elle a eu de la difficulté à me suivre. Il a fallu que je l’attende au quatrième kilomètre. Elle avait la langue  bien longue.

Donc, plus de pentes pour le premier 2.5 km et plus d’efforts! C’était un bel exercice pour mes jambes. Évidemment, le retour fut plus rapide, mais mon temps a quand même été plus long. Ce fut une très belle sortie.

Le lendemain, je suis allée au bout du chemin mais cette fois, j’ai tourné à droite. Environ 150-200 mètres plus loin, j’ai encore tourné à droite et j’ai pris un sentier qui mène à des petites chutes. Un bel environnement pour courir. Du feuillage, de l’ombre, les sons de la nature. C’était très serein. L’hiver, c’est un sentier pour les motoneiges.

Le défi de cette course a été la surface molle en sable.  Plus difficile sur les jambes, les mollets surtout. Il faisait chaud, mais j’étais à l’ombre. J’avais oublié ma montre, donc je n’avais pas mon moniteur de fréquence cardiaque, mais je n’ai pas eu l’impression que je faisais un effort hors de l’ordinaire. J’ai vraiment aimé cette course. C’était différent. Encore une fois, toute seule dans la nature. J’ai réalisé que ce type de sentier  me plaît beaucoup.

Ce que j’apprécie de la course est que ça se fait n’importe où. Tout ce dont on a besoin est une bonne paire de chaussures. On peut le faire à n’importe quelle heure, pas besoin d’équipement à part les souliers et des vêtements confortables. Et hop! On est parti! Bien sûr, on peut utiliser quelques gadgets, mais ils ne sont pas nécessaires. Un bel exemple, j’ai oublié ma montre et mon moniteur de fréquence cardiaque et ça ne m’a pas empêchée de courir.

Je suis de retour à Brossard et la piste cyclable est juste à côté. C’est très pratique, mais je vais regarder s’il n’y aurait pas de sentier pas trop loin pour une fois de temps en temps courir sur une surface différente. J’ai trouvé cela très agréable. Et vous, sur quelle surface courez-vous?

Facebook Twitter Email
Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

9 Responses to Courir sur de nouvelles surfaces

  1. Lou says:

    Bonjour à toi. Je viens de découvrir ton blog et je sens que je vais le visiter souvent. Je me suis mise à la course à pied fin avril et j’aime bien ça. Je m’entraine aussi à la maison et je tes conseils vont m’aider à choisir d’autres programmes. Pour l’instant je fais les DVD de Jillian Michaels qu’une amies m’a prêtés. Au plasir!

  2. maayotte says:

    Bonjour Lou,

    Bienvenue sur A ma porte. Je suis une adepte des programmes Beach Body, mais je crois que la plupart de programmes sont bons. C’est une question de goût. Je ne connais pas bien les programmes de Jillian Michaels, mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Laisse-moi savoir comment ça se passe pour toi.

    Bravo pour la course! Je cours principalement l’été et l’hiver, je fais mes programmes à l’intérieur. Si tu as des questions sur les programmes que j’ai utilisés, il me fera plaisir de te donner mes impressions. Pour ce qui est de la course, je suis plus en mode débutante et je n’oserais te donner des conseils, mais je peux te dire comment ça se passe pour moi.

    Au plaisir d’échanger avec toi.

    Marie-Claude,

  3. Lou says:

    Je suis très débutante en course, y a pleins de bobos qui me sortent hihihi! Mal au genou gauche, nerf sciatique, périostite, name it. J’ai 48 ans, j’imagine que c’est normal. Pas grave, je cours pareil. J’ai fait une course de 5 km début juin et une autre s’en viens le 9 septembre, j’aime ça.
    J’ai été voir Insanity chez W-M cet après-midi et ouf, je ne pense être assez en forme pour ça. C’est celui que tu préfère, je pense?
    Merci d’avoir répondu, au plaisir!

    • maayotte says:

      Bonjour Lou,

      La course, c’est l’fun! Pour le bobos, il faut juste les soigner et ne pas trop pousser si il y a inflammation. Elle est où ta course en septembre?

      Pour ce qui est de Insanity, c’est en effet un de mes programmes préférés. C’est difficile, mais pas impossible. Ma fille, qui n’avait jamais fait beaucoup d’exercices, l’a fait l’année dernière pour la 1ière fois et je peux te dire qu’elle s’en est très bien tirée. Il y a aussi Émilie qui commente souvent sur ce blog qui l’a fait. Toutes les deux peuvent témoigner, c’est très faisable. Tu fais ce que tu peux et tranquillement, tu en fais plus à chaque jour. Je l’ai complété 3 fois, et les 3 fois, je l’ai trouvé difficile. Car à chaque fois, tu en fais plus. C’est la beauté de ce programme.

      Comme je disais précédemment, le plus difficile, c’est de compléter le 60 jours. Tu cours déjà. Tu as l’avantage d’avoir un bon cardio. Ne te sous-estime pas. Tu peux faire probablement beaucoup plus que tu penses.

      Bonne journée,

      Marie-claude

  4. Émilie says:

    Bien d’accord avec Marie-Claude!

    Quand j’ai vu le programme et ce qu’il comportait j’étais complètement découragée. J’ai 27 ans, mais ça m’apparaissait vraiment dingue. J’ai quand même donnée une chance à ShaunT de m’impressionné! Il l’a fait avec brio. Après quelques entraînements j’étais plus forte et j’en faisais toujours plus, C’est sur que je prenais plus de pause que les gens dans le DVD, mais je donnais mon maximum chaque fois. En 60 jours, mon cardio c’est beaucoup amélioré et j’étais capable de sauter partout devant ma TV 🙂 ça m’a montré par exemple que pour perdre du poids et être en forme, l’alimentation c’est la clé. Je ne surveillais pas ce que je mangeais à cette époque là, donc je n’ai pas eu beaucoup de résultats. Par contre, ça m’a donné la piqûre pour les programmes d’entraînements à la maison. Depuis environ 1 an et quelques mois, bientôt deux. je n’ai pas arrêté et même en étant enceinte je n’ai pas arrêté 🙂

    tu dois tenter l’expérience! Je suis sûre que tu aimerais ça 🙂

    Bon travail avec la course!!

    Emilie

    • maayotte says:

      Merci Émilie. Je voudrais ajouter que la première fois que je l’ai fait, je me suis arrêtée pendant l’échauffement jusqu’à environ la 4ième semaine. L’idée n’est pas de dire que je ne suis pas capable, mais plutôt de dire: Wow! aujourd’hui, je me suis arrêtée moins longtemps ou moins souvent.

      Je voudrais aussi ajouter que même les participants dans le vidéo s’arrêtent une fois de temps en temps. Vas-y Lou! Essaie-le!

  5. Lou says:

    Merci des encouragements. Si je l’essaie, je vous en donne des nouvelles. Marie-Claude, la course du 9 sept. c’est l’événement Demi-marathon de la Côte de Beaupré (mais je fais le 5 km). C’est à côté de chez moi, trés beau paysage.

    Bonne journée active!

  6. maayotte says:

    Je penserai à toi lors de cette course. Moi, jusqu’à présent, je n’ai fait que deux 5 km. Je crois que je vais tenter le 10 km le 30 septembre. J’ai quelques semaines pour me préparer.

    Bonne journée!

    Marie-Claude

  7. Lou says:

    On s’encouragera! 😉

Laissez un commentaire