P90X | Plyometrics revisité

Cette semaine, j’ai revisité P90X | Plyometrics. J’en suis à la quatrième semaine de Les Mills PUMP. Tel que suggéré par le guide du programme, à tous les deux jours, je fais un DVD Les Mills PUMP et à tous les deux jours, je fais un entraînement cardio.  J’avais mentionné que je voulais passer au travers des DVD du programme Turbo Fire. Ce que je fais. Mais, je fais partie de quelques groupes sur Facebook dont les membres font différents programmes de Team BeachBody. Parmi eux, plusieurs font P90X et un des DVD du programme est Plyometrics.

Avant de faire Insanity pour la première fois à l’hiver 2011, on m’avait dit que Insanity était Plyometrics sur stéroïdes! Je me souviens d’avoir été un peu inquiète… Depuis ce temps, j’ai complété Insanity 3 fois. Pour avoir aussi fait trois rondes de P90X, je savais que ce serait un bonheur de me replonger dans Plyometrics. Je savais que je pouvais le faire aisément. Les premières fois, lorsque je faisais Plyometrics, je trouvais l’entraînement demandant et exigeant. J’avais parfois (lire souvent!) de la difficulté à suivre. J’en suais un bon coup et je me sentais merveilleusement bien après.

Suite à tous ces échanges sur Plyometrics, j’ai eu envie de le refaire. J’avais fait PUMP & SHRED le matin. Comme les entraînements de Les Mills PUMP ne me  fatiguent pas autant que les autres programmes que j’ai faits à date, j’avais le besoin de me donner et de me sentir vidée. C’était la sensation que je recherchais.

Il est 17:30, je mets le DVD dans le lecteur et je commence. J’ai l’intention d’y aller dans le tapis! Je vais montrer à Tony Horton que je suis capable! (Comme si Tony me regardais!) Je vais tellement y aller à fond!

J’ai eu la prétention de penser que ce serait facile. Hey! C’est facile quand on fait le minimum. C’est facile quand on ne se donne pas à fond. C’est facile quand on prend une pause et qu’on arrête avant que l’exercice ne soit complété. MAIS, ce n’est jamais facile quand on saute plus haut, quand on fait le mouvement plus rapidement, quand on tient jusqu’à la fin du segment. Quand on puise en soi des ressources d’énergie qu’on pensait ne pas avoir. Oui! C’est gratifiant! Non! Ce n’est pas facile! Comme le dit si bien Tony: “Nobody said it was easy!” Et comment!

Pendant cette séance, j’ai fait plusieurs observations:

  • Un entraînement ne devient jamais plus facile, c’est vous qui devenez meilleur.
  • Vous êtes toujours capable de donner plus.
  • Si vous trouvez l’entraînement facile, c’est que vous n’y mettez l’intensité requise.
  • Je me suis ennuyé de Tony…
Il y a tellement de programmes que j’aime et il y en tellement que je veux essayer. J’aime retourner à P90X, Insanity, Insanity The Asylum vol.1, mais j’ai tellement hâte d’essayer Insanity The Asylum vol.2 et Les Mills Combat. Je veux refaire P90X2, je voudrais compléter un 90 jours de Turbo Fire et essayer ChaLean Extreme. Si j’avais le temps de faire deux programmes à la fois, voir trois, ça règlerait le problème!

* Si vous faites présentement un programme et/ou un entraînement  et que vous désirez vous joindre à mon groupe pour partager vos efforts, pour avoir de la motivation et du soutien, envoyez moi un courriel à maayotte@gmail.com avec votre nom (sur Facebook) et le programme que vous faites. C’est avec plaisir que je vous ajouterai au groupe. On s’y amuse et surtout on s’encourage à continuer!

Comment se procurer un programme de BeachBody

logo Beachbody

Programmes BeachBody

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé comment se procurer les programmes Insanity, Asylum, Turbo Fire, P90X ou P90X2 qui sont des produits de BeachBody. Si vous habitez aux États-Unis ou au Canada, cliquez ici. Pour les autres pays, composer le 1 (800) 998-1681. Anglais seulement.

Pour commander en ligne, allez sur leur site pour choisir le programme désiré. Ensuite, si vous habitez aux États-Unis ou au Canada, vous pouvez commander le produit directement ici.  Si vous habitez à l’extérieur des États-Unis ou du Canada,vous devez  envoyer un courriel à international@beachbody.com avec les informations suivantes:

  • Nom apparaissant sur la facture
  • Adresse de facturation (code postal et pays REQUIS):
  • Adresse de livraison complète (code postal et pays REQUIS)
  • *Aucune livraison à une boîte postale
  • Adresse courriel
  • Produit choisi
  • Numéro de téléphone
  • Le meilleur moment pour vous joindre. Indiquez la zone.

Seulement les paiements par carte de crédit sont acceptés. Le paiement total sera facturé en dollars américains. Une fois que votre commande est complétée, un numéro de confirmation sera envoyé à votre adresse de courriel. Le délai de livraison est 5-10 jours ouvrables à compter de la date d’expédition par Fedex International. S’il vous plaît, notez que BeachBody n’est pas responsable pour tous frais d’expédition et de manutention supplémentaires facturés par votre service de courrier local pour la livraison du produit dans votre pays.

BeachBody français

 

 

* Ceci est une traduction libre de l’information disponible sur le site de BeachBody. Aucune information ne semble disponible en français. Cette information est seulement pour aider les gens résidant à l’extérieur des États-Unis ou du Canada. Elle est non officielle. Visitez le site officiel de beachbody.com pour en savoir plus.

Bandes de résistance vs poids

Bandes de résistance vs poids libres

Je vous ai mentionné dans un article précédent qu’il était possible de faire le programme P90X en entier avec des bandes de résistance. C’est la même chose pour P90X2 et pour Insanity Asylum. Lorsque j’ai fait ces programmes, j’ai utilisé des poids. Turbo Fire utilise une bande de résistance et Chalene Extreme offre les deux approches. Lorsque des poids libres sont requis pour un programme donné, il est toujours possible de remplacer ceux-ci avec des bandes de résistance. Il faut seulement modifier le mouvement  pour solliciter les muscles visés lors de l’exercice en question.

bandes de resistance

La beauté des programmes de P90X, P90x2, Insanity Asylum et ChaLean Extreme est que la modification est démontrée dans leur vidéo ce qui facilite grandement la chose. Étant donné que je fais habituellement mes programmes avec des poids libres, et que je les favorise,  je me suis demandée qu’elles étaient les différences entre les deux et pourquoi j’avais, de façon spontanée choisi ceux-ci.  Lors de mes recherches, j’ai constaté que je faisais partie de la majorité des gens qui pensent qu’il est mieux d’utiliser des poids.

Il existe une croyance populaire que les bandes de résistance ne permettent pas de tonifier ou d’augmenter la masse musculaire autant que les poids libres. Or, il est tout à fait faux de croire que celles-ci ne sont pas efficaces, car selon plusieurs études,  l’intensité de l’effort requis pour le développement des fibres musculaires est la même lorsqu’on utilise des bandes de résistance ou des poids libres.  Les deux offrent les mêmes caractérisques:

  •  Un élément de résistance
  • Une liberté de mouvement (contrairement à une machine, il n’y a pas de restriction quant à la direction du mouvement)
  • Le contrôle de la vitesse d’exécution
  • Augmentation de la résistance (augmenter le poids ou la résistance de la bande elle-même)

Les bandes de résistances

Les bandes de résistance sont élastiques, généralement faites de latex et sont disponibles dans une variété de couleurs. Chaque couleur correspond habituellement à un niveau de résistance. Pour ma part, je possède une bleu turquoise dont la résistance est de 25 lbs et une noire dont la résistance est de 50 lbs.

Bandes de résistance

Leurs avantages

  • Faciles à transporter.
  • Coût faible.
  • Peuvent être utilisées pour les mêmes exercices qu’avec les poids libres.
  • Les accessoires pour les attacher procurent une plus grande variété de mouvements.

Leurs désavantages

  • Limite de la résistance disponible lorsque l’on progresse.

Les poids libres

poids libres

Leurs avantages

  • Augmentation du poids de façon précise.

Leurs désavantages

  • Coût élevé (plus le poids est élevé, plus c’est cher).
  • Espace.
  • Difficiles à transporter.

Les différences

Les bandes de résistance  fonctionnent avec la tension ce qui permet d’exécuter des mouvements dans la direction désirée, c’est-à-dire autant horizontale que verticale. Celle-ci est constante.

Les poids libres fonctionnent avec la gravité. L’effort se fait seulement au niveau vertical. Si vous arrêter de soulever le poids, celui-ci va redescendre. Il essentiel de le contrôler pour éviter des blessures.

Les bandes vous permettent d’isoler le muscle visé et vous permettent aussi d’améliorer un mouvement précis.

En soulevant des poids, vous êtes porté à faire appel à d’autres muscles du corps afin de garder votre équilibre. Cela vous aide à mieux faire l’exercice en question et vous permet de travailler plusieurs muscles.

Il est plus difficile de mesurer l’effort avec les bandes de résistance.  La résistance est connue, mais selon que l’on allonge ou que l’on raccourcisse la bande, l’intensité variera.  Avec les poids, on connaît la valeur soulevée de façon précise, que ce soit 5-10-25 ou 50 lbs.

Les bandes vous permettent de faire des mouvements qui sont plus fonctionnels et qui réflètent des mouvements de la vie quotidienne tel que la rotation du tronc, ramasser une boîte, lancer une balle, etc.

Alors, quelle est la meilleure méthode?

Il n’y a pas de réponse car les deux méthodes ont leurs avantages. Le mieux est d’essayer les deux et de constater selon vos attentes, votre programme et vos progrès, laquelle vous donne de meilleurs résultats. Définitivement, les bandes sont à prioriser si vous êtes souvent sur la route.

Pour ma part, après avoir fait cette recherche, je constate que l’utilisation de bandes n’est pas mieux ou moins avantageuse, elle est seulement différente. Je crois aussi que si un programme vous propose les deux méthodes, c’est parce qu’elles sont également efficaces.

Et vous? Quelle est votre méthode préférée et pourquoi? Utilisez-vous les deux?

Lors de mes recherches, j’ai consulté les sites ci-dessous.

Betterbodyjournal.com 

Bodylastics.com

Livestrong.com

P90X2, phase 1 terminée

Je viens de terminer la phase 1 de P90X2.  Je vois vraiment une différence depuis la première semaine qui était à la mi-décembre. En tout et partout, j’ai fait près de 6 semaines de la phase 1. Le programme suggère entre 3 et 6 semaines. En continu , j’ai fait 4 semaines, soit tout le mois de janvier (j’avais fait près de 2 semaines en décembre, j’ai manqué quelques jours et c’est la raison pour laquelle le 2 janvier est le jour 1 officiel).

Mon progrès, est au niveau de l’équilibre. Quelle différence! Pour ce qui est de la résistance, des poids choisis, c’est à peu près la même chose. Par contre, soulever ces mêmes poids sur une jambe, en équilibre ou sur un ballon d’exercice, c’est plus demandant.  Ça demande de la force au niveau du tronc et des jambes pour rester stable et conserver son équilibre pour ne pas tomber.  Je ne tombe plus, je ne perds pas trop l’équilibre et j’ai augmenté le poids pour certains exercices. Je me considère prête pour la phase 2.

J’ai visionné le premier DVD de la phase 2 et franchement, je suis inquiète. Ça semble assez difficile. Quoique, si je pense à mes premières semaines de P90X en 2010, je passerai au travers. C’est toujours un défi de faire de nouveaux mouvements, et n’est-ce pas là le but?

Côté alimentation, humm… Je mange trop et souvent trop riche. Je dois mieux m’alimenter et réduire les portions. Je mange tout de même mes fruits et mes légumes, je n’ai pas trop diminué la viande. J’ai un faible pour les desserts. De plus, en janvier, on a fait plusieurs soupers entre amis, et ces repas étaient plus copieux et plus riches que recommandés. Je suis gourmande et j’aime mon verre de vin.

Un de mes projets 2012 était de mieux m’alimenter. Disons que je n’ai pas vraiment fait de pas dans la bonne direction. Une chance que je dépense pas mal d’énergie avec l’exercice car je prendrais sûrement du poids. Je me maintiens, mais si je faisais l’effort, je pourrais perdre mon petit 10lbs d’extra… Mais bon, je ne le veux pas encore assez, et franchement, c’est plutôt une question de santé que de silhouette. L’impact de l’alimentation sur ma santé est aussi important que de faire de l’exercice. Comment puis-je être aussi disciplinée avec l’entraînement et si peu pour mon alimentation? Il faudra que je réfléchisse là-dessus.

P90X2 et courir

J’en suis plus de la moitié de ma semaine 2 avec P90X2. J’avais comme projets de courir 3-4 fois par mois et j’ai déjà 2 courses de complétées. J’ai trouvé une application avec mon téléphone qui m’a permis de mesurer ma distance et ma vitesse. Je suis assez satisfaite de moi.

Je me rends compte que ce n’est pas vraiment le froid qui me dérange, mais toute la préparation. Ça me semble puéril, mais ça me prend quand même 5 à 7 minutes juste pour m’habiller avant de mettre pied dehors. Ça, ça me dérange. L’été, je saute dans mes souliers et hop, je suis partie!

Une autre raison qui me retient d’y aller, il fait noir. Aller courir tôt le matin dans la noirceur, pas pour moi. À 17:00, non plus. Étant donné que la piste cyclable est glissante, je dois courir dans la rue. Il y a trop de circulation à partir de 16:00. Les autobus scolaires, les jeunes qui reviennent de l’école, les voitures. Le meilleur temps pour moi pour courir, c’est tôt le matin ou la fin de semaine.

J’ai donc décidé que je courrais le week-end vers 07:00. Il fait clair et les rues sont tranquilles. Pas de souci de courir dans la rue. Comme ça, j’atteindrai mon objectif de 3 ou 4 courses par mois et je le ferai à ma convenance. Je continue de faire P90X2 qui va très bien. Je m’améliore et je prévois de passer à la phase dans une ou deux semaines.

Côté entraînement, j’ai un bon début d’année.