L’entraînement en vacances

Préparation à L’entraînement

L’entraînement en vacances n’est pas toujours possible ou l’envie n’y est pas nécessairement. J’avais vraiment l’intention de continuer Focus T25 Gamma et/ou Body Beast pendant mon séjour en Écosse. Je m’étais préparée et j’avais avec moi tout ce dont j’avais besoin. Mes vêtements, mes programmes, les feuilles de suivi, la bande de résistance, mon Shakeology et ma bonne volonté.

Entraînement en vacances

Le premier inconvénient a été le changement de fuseau horaire. Je croyais que ce serait de mon côté, mes ça s’est avéré le contraire. Il y a une différence de 5 heures entre le Québec et l’Écosse et mon corps n’a pas tout à fait suivi ma tête. Notre vol était de nuit et nous sommes arrivés le matin à 07:30. Nous avons peu dormi et la journée commençait. Je savais que les 2 premiers jours je ne pouvais pas faire grand chose.

Pendant mon séjour

Lorsque nous sommes arrivés à Ballater, je savais que je serais au même endroit pour les 7 prochains jours et j’avais de bonnes intentions. Finalement, je suis allée au gym de l’hôtel le 5ième jour et j’ai couru un peu plus de 5 km sur le tapis roulant. Ça a fait du bien! Le matin suivant, j’ai fait Gamma avec une bande résistance et je n’ai pas trop aimé. Étant donné que la séance est de 25 minutes et que j’ai perdu un bon 5 minutes au total juste pour me positionner, je n’ai vraiment pas apprécié cette séance. J’avais l’impression que j’étais inadéquate! Je déteste me sentir comme ça.

Finalement, ce fut le dernier entraînement pendant mon séjour. Heureusement que nous avons marché l’équivalent d’une heure à peu près à tous les jours en visitant les différents châteaux et les petites localités. Parfois, les sites étant surélevés et nous devions monter ou descendre de petites pentes ou des escaliers. Donc, pas zéro activité, mais rien de vraiment intense.

entraînement en vacances

Le Château Dunnotar avec ses plus de 200 marches

 

Nous sommes revenus le 4 octobre en fin de journée. J’avais besoin de bouger et de faire un effort physique digne de ce nom. Je suis allée au lit très tôt vendredi et samedi matin j’ai fait Plyometric Cardio Circuit de Insanity. Ce fut plus facile que je pensais, mais j’ai travaillé fort. Lorsque j’ai fait mon entraînement, j’en avais envie, ça m’a fait du bien et le bien-être ressenti lorsque j’eus terminé était immense. Mon dieu que j’aime ce programme!

J’en suis venue à la conclusion que ce repos m’a fait du bien. Je suis tellement habituée à faire de l’exercice que je ressens une certaine culpabilité quand je ne m’entraîne pas. Et je constate aussi que la pause m’a fait du bien et que plus que jamais, je suis prête à reprendre où j’en étais.

Je compte rependre Body Beast aujourd’hui, lundi, en parallèle avec Insanity. Je vais voir comment ça va car, vous savez comme moi, que Insanity, c’est débile!

 

Certification Insanity (suite)

Certification Insanity au Canada

Insanity Certification Canada

C’est fait! J’ai ccomplété ma Certification Insanity. Ce fut une journée formidable qui m’a permis de comprendre la structure du programme et le pourquoi de la séquence de chaque entraînement (DVD).  Cela permet aussi de comprendre l’ordre dans lequel les entraînements (chaque DVD) sont faits et leur progression. Si  le programme est fait tel que prescrit, l’utilisateur de Insanity  progressera et verra son corps changer sur une période de 63 jours. C’est la beauté d’un programme DVD fait pour une utilisation à domicile. Tout a été pensé pour que la personne qui s’engage à faire Insanity dans son intégralité obtienne des résultats semblables à ceux qu’obtiendrait une personne suivie par un entraîneur. Je tiens à préciser qu’un tel programme ne remplace pas un entraîneur personnel. C’est une approche différente.

Certification Insanity

La Certification Insanity permet de transposer le programme conçu pour un usage à la maison à un environnement de groupe dans un gym. La base et les exercices demeurent sensiblement les mêmes. La certification offre la possibilité de faire Insanity dans un centre de conditionnement physique en répondant aux attentes des participants. Que ceux-ci soient au meilleur de leur forme, qu’ils soient débutants ou qu’ils se remettent en forme après une pause. Lors des classes en salle, le programme offre des modifications et des démonstrations d’exercices qui permettront aux gens de tous les niveaux d’y trouver leur compte. Et pour mesurer le progrès des participants, le Fit Test sera utilisé.

Que ce soit la version à la maison ou que ce soit dans un gym, si vous faites Insanity, le Fit Test, est un outil indispensable pour mesurer votre progression. Dans le cadre d’une classe donnée dans un gym, celui-ci sera utilisé sur une fréquence mensuel pour aider les participants à visualiser leurs progrès. Avec le programme à la maison, le Fit test se fait aux deux semaines.

Quelque soit le format dans lequel vous faites Insanity, cela demeure un programme d’une très grande qualité et je veux définitivement le partager avec le plus de gens possible. J’ai bien l’intention d’offrir des classes dans les gyms locaux. Je ferai des démarches et je vous tiendrai au courant si je donne des classes sur la rive-sud de Montréal et dans les environs.

Si vous êtes intéressés par la certification, cliquez ici pour l’endroit le plus près de chez vous. Il est à noter que la certification est, pour l’instant, seulement disponible aux États-Unis et au Canada.

Au Québec, la prochaine certification est le 5 mai  au Lime Inc. 78A Rue Principale Aylmer, Québec J9H 3L7.

Certification Insanity

La certification Insanity? Pourquoi pas!

Insanity Certification

Au début mars, Shaun T a annoncé via Facebook qu’il y avait désormais une certification disponible pour enseigner Insanity à un groupe. Cette certification permet, à quiconque la réussie, de pouvoir une fois de plus aider les gens à atteindre leur but de remise en forme, de motiver et d’aider à compléter Insanity tout en s’amusant dans l’environnement d’un gym avec quelqu’un de qualifié. Wow!!!! Ça me convient!

Vous connaissez tous mon engouement pour Insanity. Je l’ai mentionné souvent. C’est mon programme préféré pami tous les programmes que j’ai faits. J’en ai toujours fait la promotion et j’en vante les mérites, les bienfaits, les exigences. Bref, il est naturel pour moi de partager quelque chose que j’aime.

J’ai complété le programme plusieurs fois et j’ai coaché des gens à distance lorsqu’ils le faisaient, mais avec cette certification, j’aurai la possibilité de  coacher les gens en groupe en direct! Un outil de plus m’est offert pour encourager les gens à se pousser au delà de ce qu’ils se croyaient capable de faire. Je sais que Insanity n’est pas facile et de toute façon, si ça l’était, ce ne serait pas si intéressant. D’avoir la possibilité de l’offrir dans un environnement de groupe, c’est tout à fait extraordinaire!

Quelle opportunité et quel bonheur d’avoir la possibilité d’être certifiée Insanity. On peut être coach BeachBody au Canada depuis le 1ier octobre 2012. Donc, la certification est offerte à travers les États-Unis et le Canada. Je me disais que si je voulais suivre cette formation, j’aurais probablement à aller à Toronto ou quelque chose du genre.  À ma grande surprise, une des premières formations au Canada sera tenue à Montréal, le 20 avril, soit dans 2 jours! Il n’en fallait pas plus pour que je m’inscrive.

Donc, samedi le 20 avril, je serai au Studio Sweat Factory de 09:00 à 17:00 pour ma certification Insanity. Woohoo! Il faut bien sûr que je réussisse l’examen à la fin de la journée, mais en principe, je crois que j’aurai ma certification complétée ce week-end. Je vous en donnerai des nouvelles.

De plus, ce mois-ci, si vous vous procurez Insanity et Shakeology pour un mois, vous économiserez 25$. Si vous avez des questions, contactez-moi!

 

 

Résistance? Cardio? Les deux?

La question est souvent posée. Est-ce mieux de faire de la résistance, comme des poids libres, des machines, des exercices au sol ou faire du cardio comme la course, aérobie? Ou les deux?

Quand je fais un programme de résistance, je m’ennuie du cardio. J’aime être à bout de souffle, de penser que mon coeur va exploser, que mes poumons ne sont pas assez grands et puissants pour pomper tout l’air dont j’ai besoin à l’effort. Quand je fais du cardio, je me dis qu’il faudrait bien renforcer mes bras, mes jambes, mon tronc et franchement, j’aime bien voir mes muscles plus découpés. Il est à noter que faire de la résistance avec des poids qui vous mettent au défi va développer votre cardio, mais pas de la même façon que faire de la course ou des exercices aréobiques.

Lorsque j’ai complété P90X la première fois, je n’en revenais pas des muscles que j’avais développé au niveau de mon dos. Bien sûr, mes bras, mes jambes et mes abdos se sont renforcés et se sont définitivement tonifiés, mais mon dos! Wow! J’aimais ce que je voyais.

J’aime être en forme. J’aime la sensation après un entraînement intense. Quand je cours de façon régulière, je me sens forte et puissante. J’ai l’impression que je peux  déplacer des montagnes. Mon niveau d’énergie est tellement élevé. Lorsque je fais Insanity, je me sens tellement forte au niveau du tronc et mon cardio est comme j’aime si bien le dire “dans le tapis”. Quand je fais de la résistance, j’aime la force que je développe de façon générale.

Je me suis rendue compte avec le temps que ce que  je préfère, c’est l’effort cardio soutenu. Mais je retire tellement de bénéfices à faire de la résistance que j’ai décidé de faire les deux. Comment faire les deux et faire ce que j’aime? J’alterne mes programmes.

Pour quelqu’un qui ne fait pas de programme sur DVD, une façon de faire les deux en même temps est d’incroporer des exercices avec des poids qui sont assez lourds pour faire travailler un muscle en question, mais pas trop pour pouvoir faire l’exercice de façon rapide et correctement. Si vous visitez bodyrock.tv, c’est un parfait exemple de ce genre d’approche. Il existe beaucoup de ressources sur internet et vous avez toujours l’abonnement au gym.

P90X est un programme qui offre les deux. Ce programme alterne une journée de résistance avec une avec une journée de cardio et du yoga au milieu de la semaine. Supreme 90 Day est un autre programme qui offre les deux.

Une autre option est aussi de faire quelques semaines de cardio et quelques semaines de résistance. Souvent, l’été, je cours et je retourne à la résistance pour les temps froid. Et depuis 2010, je fais aussi Insanity.

Dans Insanity The Asylum, mon programme actuel,  il y a alternance, mais la facette résistance est moins présente. Je pense à faire un programme hybride.

Si vous êtes abonné à un gym, vous pouvez sûrement vous faire conseiller par quelqu’un sur place pour avoir un programme équilibré qui vous permettra non seulement de développer ces deux facettes, mais aussi de trouver des exercices que vous aimez faire. La clé est d’aimer votre entraînement.

Souvenez-vous que c’est mieux de faire juste un ou juste l’autre que de ne rien faire du tout.

Bouger vous?

Je suis réellement concernée par la santé des gens. Je me rends compte qu’il y tellement de personnes sédentaires qui pourraient bouger un peu et améliorer leur condition physique  et leur qualité de vie.

Je discutais avec G hier et je me suis rendue compte que peut-être les gens ne comprenait pas bien  mon message. Je suis quelqu’un de relativement en forme. Je fais des programmes d’excercices que certains pourraient qualifier d’extrêmes. C’est ce que j’aime faire et je veux réellement que ce soit difficile et c’est un défi pour moi de les compléter.

Ceci étant dit, il n’est pas nécessaire de faire ce genre de programme pour être en forme. Ce qu’il faut c’est de bouger un peu,  3-4 fois par semaine. Moi, personnellement, aller au gym ne m’intéresse pas. Je n’aime pas à avoir à me déplacer ni à devoir respecter un horaire (du style, on ouvre à 06:00). J’aime mieux prendre ma douche chez moi. Je n’ai  pas à préparer un sac de vêtements etc. Les programmes sur DVD me conviennent parfaitement. Peut-être que pour vous, le fait d’aller au gym, de s’inscrire à un cours à l’extérieur de la maison est plus stimulant et c’est ça qui est important. Ce n’est pas l’activité que vous faites qui est importante, mais de la faire.

Si pour vous, s’inscrire à un cours de Zumba, de yoga, allez au gym ou toute autre activité qui vous convient est la solution pour faire de l’exercice, ça demeure la meilleure façon. Ce que j’encourage, c’est de bouger . Les bénéfices sont nombreux. La fierté et la sensation d’accomplissement, un niveau d’énergie élévée, un meilleur sommeil, une meilleure posture, un corps en santé, etc.

Je sais qu’en vieillissant, et je n’implique certainement pas que je suis vieille à 46 ans, c’est que notre masse osseuse et notre masse musculaire diminuent. Notre souplesse aussi. L’osthéoporose s’en vient. Je veux ralentir ce phénomène. Je veux me garder au meilleur de ma forme pour être capable de faire les activités qui m’intéressent. Je ne veux pas “rester sur le banc”.  Et savez-vous quoi? Vous n’êtes pas obligé non plus!

Je racontais à une cliente que j’avais été faire le circuit à Arbre Sutton. Elle est à peu près de mon âge. Elle m’a répondu: “Ah! mon dieu! Je suis bien trop vieille pour faire ça!” Ça m’a rendu triste. Que ça ne nous intéresse pas de faire un circuit de ce genre, soit. Mais de ne pas le faire parce qu’on se sent trop vieux, c’est malheureux.

Alors je vous invite à trouver une activité qui vous convient, qui vous fait bouger, qui vous remet en forme et qui vous stimule. Partager avec moi ce que vous faites, je suis sincèrement intéressée.

Bonne bougeotte!