blessure

Quand une pause s’impose

Petite semaine en fait d’entraînement. Je suis déçue et agacée. Dimanche était ma journée de repos. J’en ai profité  pour ne rien faire. J’ai regardé 2 films, popoté un peu . Je me suis fait des macarons au coconut suite à une attaque de coconut! C’était bon. Une journée super relaxe… Comme d’habitude, je me suis couchée vers 21:00. C’est mon heure. Je préfère de l0in me coucher tôt et me lever tôt que l’inverse. Lundi, 05:00, je me réveille. Ça me tire dans le cou vers l’arrière du côté droit. Hummm? Mauvaise position pendant mon sommeil? Je ne sais pas trop. Comme d’habitude, je descends à la cuisine et commence ma journée. Partir la machine à café, nourrir le chien, ramasser le journal, etc. Je m’en vais au sous-sol pour faire mon entraînement. C’est la journée des pull-ups, des chin-ups et des push-ups. Ça me tire vraiment dans le cou et ça fait mal. J’ai de la difficulté à tourner la tête vers la droite. Je fais mon échauffement, puis un, puis deux, puis trois exercices. Et là, j’arrête! Ça fait trop mal. Je vais me blesser et aggraver mon cas. Je suis frustrée parce que ma machine est défectueuse. Une partie de mon corps est en panne. Maudit! Finalement, j’arrête tout ça. J’ai décidé que je devais prendre une journée de congé de mon programme. Ça m’a travaillée toute la journée. Comment ai-je pu manquer une séance? Comment vais-je me rattraper sur mon programme? Je n’ai pas une note parfaite de présence! Oh! Mon dieu! Marie-Claude! Quel désastre! Gna, gna, gna! Là me je me suis dit: WOH! Assez! Ça va faire! Ce n’est pas  une question de vie ou de mort! Tu vas prendre une petite pause et tu continueras quand tu n’auras plus mal. Je me suis raisonnée. Ça n’a pas été facile. Donc mardi, la douleur y était encore, et j’ai décidé d’attendre en fin de journée pour voir si j’allais faire un entraînement. Non, c’est encore douloureux. Finalement, j’ai attendu à ce matin. En me levant, j’ai fait quelques rotations au niveau du cou et c’était presque résorbé. Étant donné que la séance de ce matin était principalement le bas du corps et un peu de cardio, j’ai décidé de m’entraîner. Tout a bien été. Je n’ai presque plus mal et je suis de retour. Comme quoi s’arrêter 3 jours est parfois nécessaire et judicieux. Sommaire: 3 journée de repos en ligne, aucun dommage et le cou est revenu. J’avais juste besoin d’une petite pause…

Pourquoi les étirements?

étirementsAujourd’hui était une journée de congé côté entraînement. En fait, c’était le DVD Relief qui a une durée d’un peu moins de 24 minutes et ce sont des étirements. Pour moi, m’étirer, c’est une journée de congé.

étirements beachbody

Les étirements font par contre partie de tous mes entraînements. J’ai parfois envie de ne pas les faire, mais je me discipline et je les fait quand même car ils sont bénéfiques pour plusieurs raisons:
  • Diminution des courbatures suivant un entraînement
  • Amélioration de la circulation
  • Amélioration de la souplesse
  • Ils aident à l’amplitude de vos mouvements
  • Amélioration de la posture
  • Diminution de la tension musculaire
  • Diminution des risques de blessures
  • Ils vous aident à relaxer
Lorsque nous nous étirons, le muscle activé se décontracte et les centaines de fibres qui le composent glissent les unes sur les autres. Lorsque le muscle atteint sa longueur maximale, le diamètre de ses fibres va diminuer. Le sang circule alors plus vite. L’oxygène, indispensable au bon fonctionnement du muscle, est ainsi distribué plus rapidement. Il ne faut jamais étirer un muscle à froid. Prenez le temps de vous échauffer. Courir sur place pendant 2-3 minutes ou faire des rotations des épaules, des bras, faire quelques squats ou lunges etc. fera l’affaire. Les étirements se feront idéalement avant votre entraînement et après, pendant la récupération. L’étirement doit être soutenu mais détendu, l’attention restant concentrée sur les muscles que l’on fait travailler. Chaque exercice doit être effectué environ 30 secondes et repris au besoin. Pour ma part, je sais qu’il est très important pour moi de faire des étirements et surtout au niveau du cou. Je me suis retrouvée, il y a quelques mois, avec une raideur tellement importante qu’il m’a fallu 3 séances chez l’orthothérapeute avant de retrouver ma souplesse. J’y porte une attention particulière depuis. Écoutez votre corps et traitez-le bien en prenant ces quelques minutes sur une base quotidienne. Cela fera toute la différence. Si vous aviez seulement une forme d’exercice à faire, je vous conseillerais de faire des étirements. Vous en ressentirez les bienfaits bien longtemps après les avoir fait.
%d bloggers like this: