Le miroir

Quand on s’entraîne, on utilise plusieurs choses dans notre quête pour être en forme. Évidemment, il y a la base, comme une bonne paire de chaussures et des vêtements confortables. Par la suite, tout dépendant de ce qu’on fait, on aura peut-être des poids, un tapis, un ballon de stabilité, des medecine balls,  une chin-up bar, des bandes de résistance, etc. Il y en a d’autres, mais ce sont les plus courants.

Miroir

Récemment, j’ai réalisé que j’utilise un autre outil qui me sert vraiment beaucoup et qui n’est pas vendu dans le département d’équipement de sport et c’est le miroir. Eh! oui! Quand on s’entraîne et qu’on pense à un miroir, l’image du gars super buff qui se regarde tout en pompant et en admirant sa superbe musculature vous vient sûrement à l’idée. C’est mon premier réflexe! Il n’y  a rien qu’à voir dans les gyms, les miroirs sont mur à mur. Et pour être franche, je trouve que ça fait un peu vaniteux de se regarder pendant qu’on s’entraîne, toutefois, le miroir a définitivement son utilité.

Étant donné que je m’entraîne la plupart de temps avec des programmes sur DVD, je me retrouve toute seule dans mon sous-sol. Je n’ai personne pour me corriger, me conseiller ou  pour me guider à part l’écran de télé. À côté de celle-ci, sur un joli meuble antique, j’y ai déposé un miroir il y a quelques mois car je n’avais pas d’endroit où le mettre. Je me suis rendue compte que lorsque je m’entraînais, je pouvais faire face à la télé ou au miroir. Il y a une différence d’environ 45 degrés pour faire face à un ou à l’autre. Et la plupart du temps, je regarde le miroir.

Ce que je vois, c’est moi du cou aux genoux ou à peu près.  Des fois, un peu plus haut, rarement plus bas et souvent la demie de la gauche ou de la droite.  C’est un petit miroir. Je me suis aperçue que lorsque je faisais certains mouvements, je ne les faisais pas tout à fait correctement. Avec Insanity,  j’en ai corrigés quelques uns comme entre autres:

  • High knees: courir sur place en levant les genoux vers l’avant à  la hauteur des hanches. Je me suis rendue compte que mes genoux n’étaient pas assez haut.high knee miroir
  • Diamond Jump: Sauter le plus haut possible tout en joignant les mains au-dessus de la tête et en joignant les pieds sous les fesses. Sur celui-ci, encore une fois, les genoux n’étaients pas assez élevés et mes pieds ne se rejoignaient pas sous les fesses.

 

diamond jumps miroir

  • Jump Knee Tuck: Sauter le plus haut possible en ramenant les genoux à la poitrine. Celui-là, j’étais assez étonnée de ma hauteur. Je saute quand même assez haut pour ma grandeur (1m55).Jump knee tuck miroir

Il y a plusieurs autres mouvements. Le point est qu’en se voyant dans le miroir, on peut corriger le mouvement en question. J’ai déjà eu l’impression que j’étais vraiment bonne et en me voyant dans le miroir, j’ai réalisé que je ne faisais pas tout à fait ce qu’il fallait. Mes genoux n’étaient pas très hauts, mes bras n’étaient pas au bon endroit, je faisais le mouvement à moitié, etc.

Quand je fais de la résistance, comme avec Supreme 90 Day ou P90X, je peux corriger ma posture et éviter de me blesser ou tout simplement travailler le bon muscle. C’est le cas lorsque l’on fait:

  • Tricep kickbacktricep kickbackBack Flyback flyLawnmowerlawnmower

Pour faire travailler le muscle visé, souvent la position du dos va faire toute la différence. Le miroir m’a permis de corriger certains mouvements et de m’améliorer. J’aimerais bien en avoir un plus grand pour me voir au complet, car quand je fais des exercices au sol, comme des push-ups ou la planche avec ses variantes, je pourrais m’assurer que je le fais de la bonne façon. Souvent, on n’est pas tout à fait en planche, mais plutôt en forme de V avec les fesses dans les airs. Malheureusement, je n’ai pas l’espace pour un plus grand miroir.

Alors, si vous en avez un, allez-y! Utilisez-le! Il est fort utile et si vous aimez ce que vous voyez, c’est encore mieux!