Quand on s’accepte

Je viens de vivre une expérience absolument formidable. Voyez-vous, sur une base hebdomadaire, je rencontre beaucoup de gens à travers mon groupe de réseautage. Je fais partie du Groupe Réso.

Au cours du mois de janvier, lors de mes visites hebdomadaires, j’ai rencontré Marrie-Eve Larente, photographe. Marrie-Eve m’a mentionné qu’elle avait un Projet Nu Artistique. Je me suis offerte comme modèle, n’ayant pas trop d’attente étant donné mes 48 ans bien sonnés. Non pas que je crois que 48 ans c’est vieux, mais pour un projet de ce type, je ne me voyais pas comme un sujet qui serait retenu.

accepte Marrie-Eve Larente

Toujours est-il que j’ai reçu un courriel de Marrie-Eve me proposant 3 plages horaires pour une séance de photos. J’étais surprise, mais tout à fait ravie. Nous nous sommes parlées au téléphone. Je voulais savoir ce que je devais faire, quoi apporter, s’il fallait que j’aie des accessoires ou pas. Dans ma tête, j’allais être nue, donc pas nécessairement d’accessoire, mais on ne sait jamais. Lors d’une de nos conversations, j’ai mentionné que j’aimais mon dos. Je ne sais plus trop si c’est lors de notre première rencontre ou au téléphone, mais c’est une information qu’elle a retenue.

 

accepte Marrie-Eve Larente2

 

Bon, je dois dire que je ne suis pas du type timide et me dévêtir ne me stresse pas trop. Je crois qu’il y a plusieurs raisons. La première, le petit côté je me fous de ce que les gens pensent. J’en suis à un point dans ma vie où je m’aime et je ne peux nécessairement dire que ce fut toujours le cas. J’ai confiance en moi et je m’accepte tel que je suis avec mes qualités et mes défaults.  Ensuite, je suis de nature extravertie et ça inclut mon corps. Je m’offre, je m’abandonne, je me donne et advienne que pourra. Aussi, je travaille fort. Je m’entraîne presqu’à tous les jours et je suis fière de mon corps. Oh non! Je n’ai pas le corps de mes 20 ans, mais j’ai un corps qui me comble. Il me permet de faire ce que je veux quand je veux et à peu près comme je veux. Je ne correspond  pas aux standards de beauté courants dans les médias. Mais voyez-vous, j’aime ce que je vois.

 

accepte Marrie-Eve Larente3

 

Et franchement si on me demandait: “Serais-tu l’amie de Marie-Claude Ayotte?” Ma réponse serait oui. Oh! Elle me tomberait probablement sur les nerfs une fois de temps en temps, mais oui, je serais son amie. Je crois sincèrement que le fait de m’accepter et d’être bien avec moi-même m’a permise de me mettre ainsi à nue pour un projet comme celui de Marrie-Eve. Pendant la séance, lorsque l’on faisait des poses, elle me montrait les photos au fur et à mesure. Je me suis rendue compte qu’elle aimait des aspects que j’aimais moins. Elle aimait le grain de ma peau. “Quoi? Le grain de ma peau! C’est une vieille peau. Le grain n’est pas beau pantoute!” Et de me répondre: “Marie-Claude, c’est certain que tu n’as pas la peau d’une jeune de 20 ans, mais c’est beau et j’aime ça”. Ah ouin? Elle m’a permise de me voir sous un autre angle et maintenant, je vois mon grain de peau d’une autre façon.

La séance c’est très bien déroulée. Marrie-Eve est une jeune photographe qui m’a donnée l’impression qu’elle pratique sa profession depuis fort longtemps. Je la remercie de m’avoir choisie pour son projet et je lui en suis reconnaissante d’avoir fait de si belles photos. Je vous invite à visiter sa page Facebook.

Comme quoi, lorsque l’on s’accepte, ça paraît et on fait de belles photos.