Renouer avec Insanity The Asylum

J’ai passé l’été à courir ce qui m’a permis d’atteindre mon objectif de 10 km dimanche dernier. J’en suis très fière. Dernièrement, par contre, que je me disais que je devais recommencer à faire d’autres formes d’exercice. Il est recommandé, même si on court,  de faire de la résistance pour plusieurs raisons. Entre autre pour avoir  des jambes et un tronc forts qui sont essentiels pour bien courir.

Lundi, le lendemain, J’avais envie de bouger, mais pas nécessairement de courir. De façon spontanée, j’ai pensé à Insanity The Asylum. J’ai regardé les DVD et j’ai opté pour le DVD Speed & Agility. J’étais un peu inquiète, car je savais que ce n’est pas une séance  d’entraînement facile et je ne l’avais pas fait depuis le mois de mai. Je me disais que pour le cardio, je n’allais pas vraiment avoir de problème. Quand je cours, je maintiens mon pouls entre 155-162. La course demande  un effort constant au niveau cardio, j’ai le coeur solide, donc à ce niveau, je ne crois pas avoir de problèmes.  Mais au niveau musculaire, plus le cardio dans le tapis, je suis un  peu moins certaine.

Je sort donc mon short sexy. Celui que je porte seulement quand je m’entraîne à l’intérieur. Je positionne le miroir pour m’assurer de voir que je fais toujours les mouvements de façon correcte. Je sors mon échelle d’agilité et ma corde à sauter qui étaient loin sous le futon.

Ça commence de façon assez abrupte avec la corde à sauter. C’est 3 minutes de sauts à la corde. Trois mouvements différents, soit High Knees, Squat Jump et In & Out Jump pendant une minute chacun, suivi du Heisman avec l’échelle d’agilité pour une minute. Puis on recommence. La corde à sauter pendant un autre 3 minutes. High Knees, ensuite le Criss Cross et le 1-2 Ciseaux. Vient ensuite le Heisman Agility Tap pendant une minute. L’échauffement n’est pas encore fini. Une minute de Agility Toe Tap qui consiste à se positionner en planche les pieds dans un carré de l’échelle d’agilité et de se déplacer de façon latérale et en se tapant l’épaule à l’extrémitié de celle-ci et recommencer.  L’échauffement est terminé. Je m’en suis assez bien tirée. En tout cas, je ne suis plus inquiète.

Et ce qui m’arrive à toutes les fois que je fais Insanity ou Insanity Asylum arriva. Il y a beaucoup de sauts dans ces deux programmes et on est souvent sur le bout des pieds. J’ai des crampes dans les pieds, que ce soit quand je fais des Mountain Climbers ou que je saute avec l’échelle d’agilité comme surface de jeu. C’est agaçant, mais je passe au travers.

Dans Asylum, ce qui est important, c’est la précision du mouvement et la vitesse d’exécution. Comme je dis souvent: “Dans le tapis!”. Et ce qui est intéressant est que malgré que le fait que j’ai un très bon cardio, je suis à bout de souffle et je dégoutte littéralement. Des gouttes de sueur éclaboussent le plancher. J’ai ce sentiment d’effort intense et d’accomplissement. Je m’attendais à peut-être ne pas être capable de suivre pour finalement faire tous les mouvements dans leur presque totalité sans vraiment arrêter. Je suis bien contente d’avoir renoué avec Shaun T. Je me suis une fois de plus ennuyée de lui. Ah! Ce cher personnage!

Le lendemain, je suis courbaturée au niveau des mollets, des abdominaux et un peu les bras. Comme quoi, quand on arrête de travailler certaines parties du corps, elles nous le rappellent. Étant donné que je cours au moins 3 fois par semaine depuis les 4 derniers mois, je ne m’attendais pas à avoir des courbatures au niveau des jambes. On travaille de façon différente et on sollicite des muscles différents, c’est évident.

Jeudi, j’ai couru 5 km, et vendredi, j’ai décidé de faire un autre DVD de Asylum. Cette fois-ci, j’ai choisi de faire Strength. C’est un combo cardio-résistance. Encore une fois, cela implique une exécution correcte de chaque mouvement et de la vitesse. En faire le plus possible. Il est possible de faire ce DVD avec des poids ou une bande de résistance. J’ai sorti mes poids de 10lbs et 15lbs. De mémoire, j’utilisais les 15lbs, mais on ne sait jamais.

J’ai déjà mentionné que mon DVD préféré de Asylum était Strength et je me suis souvenue pourquoi. C’est exigeant. Ça demande de la puissance et de l’endurance. Chaque mouvement semble ne plus finir. On continue, on s’entête, on va chercher ce dont on a besoin pour finir chaque ronde. Quelle satisfaction! Je sentais les muscles de mon dos fatigués! Les muscles de mon dos! Les bras, les jambes,ok, mais les muscles de mon dos? Wow! Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu cette sensation! Et quoique pas facile, les 15lbs m’ont fait faire le travail. J’ai quelques fois changé pour les 10lbs et ce n’était pas assez. J’aurais probablement besoin d’ajouter des 12lbs à  ma collection de poids.

Et que dire du lendemain? Man, oh man! Que j’étais courbaturée! Descendre les escaliers de ma chambre à la cuisine à mon réveil fut assez douloureux. Humm… J’aime cette sensation. Je sens que j’ai fait un effort digne de ce nom. Je vais encore courir, mais je suis très contente d’avoir renoué avec Insanity The Asylum.