Je suis en forme, est-ce que ça paraît?

IMC et tour de taille

Je suis en forme, est-ce que ça paraît? Humm… Je ne suis pas certaine. Enfin, je n’ai pas de surpoids selon les chartes de poids santé. J’ai un IMC (indice de masse corporelle) “normal” soit de 24.3. Bon, je suis sur la limite, mais je suis tout de même considérée comme “normale”.

IMC je suis en fomre

Source: www.passeportsante.net

Et j’ai un tour de taille de 28″. Donc, pour moi, le risque d’être victime d’une maladie cardiovasculaire, de diabète et d’hypertension est faible.

Tour de taille Je suis en forme

Source: www.passeportsante.net

Pourquoi être en forme?

Ma réflexion vient du fait que lorsque je regarde tous les gens qui s’adonnent à de l’exercice régulièrement, ceux-ci ont rarement la silhouette et les abdos des photos que l’on voit à profusion sur l’internet. Si je me fiais à ces photos, je ne serais pas un succès. Pourquoi? Parce que mon pourcentage de gras est autour de 26-28%. Selon Wikipedia, entre 25 et 30, c’est considéré normal. Je vous le dis. J’ai des abdos d’enfer! Je le sais, ils sont là, mais dû à mon pourcentage de gras, on ne les voit pas ou peu.

Je pourrais réduire ce pourcentage si je le voulais. Il me suffirait de réduire mon apport calorique et cela causerait nécessairement une perte de poids et réduirait mon pourcentage de gras. Mais, je n’en ai pas envie. Je mange bien et je ne veux pas réduire mes quantités. Je ne prends pas de poids et je n’en perds pas. C’est parfait comme ça. Ce n’est pas la raison pour laquelle je veux être forme. Pour moi, être en forme est de faire ce que je veux quand je veux et que mon corps soit capable de faire ce que je lui demande. D’être capable de faire un effort quand j’en ai besoin et de me plier en deux quand c’est nécessaire et de faire la sauterelle à tous les jours.

Les photos que l’on voit sont inspirantes. Elles démontrent que si on veut, on peut. Que si notre objectif est d’avoir ce type de corps, c’est possible. Si on prend les moyens, on peut y arriver.

Mon succès à moi est de me surpasser. D’être capable de me discipliner pour faire un programme. D’être capable de déplacer des feuilles de gypse et des 2×4 quand ont fait de la réno. D’être capable de faire d’Arbre en Arbre. Et de bientôt faire un demi-marathon. C’est un projet en 2013. En fait, c’est d’aller au-delà de moi-même.

Et, il y a toujours cette satisfaction physique et mentale après un entraînement. Après avoir demandé à notre corps de faire des efforts, le sentiment d’accomplissement est immense et il nous donne des ailes. Le plus difficile est le premier pas. Ensuite, ça se fait presque tout seul…