Je viens de terminer la première semaine de la dernière phase de P90X2. Ce ne fut pas une semaine parfaite. J’ai eu un torticolis en début de semaine, ce qui m’a fait manquer une journée d’entraînement, mais somme toute,ce fut une bonne semaine. La phase 3 de P90X2 est basée sur la méthode P.A.P. (post activation potentiation). Selon la définition donnée sur le lien c’est une combinaison d’exercices de résistance intense avec de la plyométrie. Dans la série P90X2, il y a P.A.P. Lower et P.A.P Upper. Jusqu’à présent, je crois que mes DVD favoris dans ce programme sont Plyocide et P.A.P. Lower. Ce sont des entraînements explosifs qui demandent beaucoup au niveau cardio. Cela m’amène à la réflexion suivante: je crois que les exercices de résistance sont essentiels à la mise en forme. Je les fais parce que j’aime les résultats. J’en connais les bienfaits  tels que l’augmentation de la densité de la  masse osseuse, la tonicité du corps, une meilleure posture. De plus, ça aide à réduire les risques de blessures lors d’activités quotidiennes.  Mais est-ce que j’aime ça lever des poids? Pas autant que de faire du cardio intense comme avec Insanity. J’aime être forte, j’aime être souple, j’aime avoir de la facilité à faire des activités sportives. Les exercices de résistance font partie de ma mise en forme et me font me sentir bien. Lever des poids, ce n’est pas excitant… mais ça contribue à mon bien-être en général. Quand je fais du cardio intense, je trouve ça exitant! Quand je pense que je vais perdre connaissance tellement je suis essouflée, ça, j’aime ça! Cet effort là, je veux le faire. Quand je crois que je ne peux pas en donner plus et que je fais un petit effort additionnel, ça j’aime ça! Avec l’approche P.A.P., la combinaison de résistance et de cardio me permet de faire de la résistance tout en exigeant le type d’effort cardio que j’aime tant. Si on me demandait quel type d’entraînement je préfère avec des résultats égaux, ma réponse serait définitevement du cardio. Mais les résultats ne sont pas les mêmes, les efforts ne sont pas les mêmes, et les bienfaits sont différents. Je choisis donc de faire les deux. Sur une autre note, la variété des entraînements est très importante pour moi. Si je fais un programme pendant 30-60 ou 90 jours, je suis toujours contente de faire autre chose après quelques semaines. Ça me tient en haleine et je dois ré-éduquer mon corps à toutes les fois que je change d’entraînement. Ça me permet de mieux performer à long terme. Sur ce, cet article m’a donné envie d’aller faire un peu d’Insanity. Bonne mise en forme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam blocked by CleanTalk.

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.