Je viens de terminer la phase 1 de P90X2.  Je vois vraiment une différence depuis la première semaine qui était à la mi-décembre. En tout et partout, j’ai fait près de 6 semaines de la phase 1. Le programme suggère entre 3 et 6 semaines. En continu , j’ai fait 4 semaines, soit tout le mois de janvier (j’avais fait près de 2 semaines en décembre, j’ai manqué quelques jours et c’est la raison pour laquelle le 2 janvier est le jour 1 officiel). Mon progrès, est au niveau de l’équilibre. Quelle différence! Pour ce qui est de la résistance, des poids choisis, c’est à peu près la même chose. Par contre, soulever ces mêmes poids sur une jambe, en équilibre ou sur un ballon d’exercice, c’est plus demandant.  Ça demande de la force au niveau du tronc et des jambes pour rester stable et conserver son équilibre pour ne pas tomber.  Je ne tombe plus, je ne perds pas trop l’équilibre et j’ai augmenté le poids pour certains exercices. Je me considère prête pour la phase 2. J’ai visionné le premier DVD de la phase 2 et franchement, je suis inquiète. Ça semble assez difficile. Quoique, si je pense à mes premières semaines de P90X en 2010, je passerai au travers. C’est toujours un défi de faire de nouveaux mouvements, et n’est-ce pas là le but? Côté alimentation, humm… Je mange trop et souvent trop riche. Je dois mieux m’alimenter et réduire les portions. Je mange tout de même mes fruits et mes légumes, je n’ai pas trop diminué la viande. J’ai un faible pour les desserts. De plus, en janvier, on a fait plusieurs soupers entre amis, et ces repas étaient plus copieux et plus riches que recommandés. Je suis gourmande et j’aime mon verre de vin. Un de mes projets 2012 était de mieux m’alimenter. Disons que je n’ai pas vraiment fait de pas dans la bonne direction. Une chance que je dépense pas mal d’énergie avec l’exercice car je prendrais sûrement du poids. Je me maintiens, mais si je faisais l’effort, je pourrais perdre mon petit 10lbs d’extra… Mais bon, je ne le veux pas encore assez, et franchement, c’est plutôt une question de santé que de silhouette. L’impact de l’alimentation sur ma santé est aussi important que de faire de l’exercice. Comment puis-je être aussi disciplinée avec l’entraînement et si peu pour mon alimentation? Il faudra que je réfléchisse là-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam blocked by CleanTalk.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.