L’exercice en vacances

Je suis en vacances depuis mercredi le 20 juin. J’ai réussi à m’entraîner jusqu’à la journée de mon départ. Jeudi, je voyageais, donc ce fut une journée de congé (je ne pourrais pas dire de repos). Avant de mon départ, j’étais déterminée, j’allais m’entraîner, même en vacances. J’ai quelques DVD, mes bandes de résistance, mes souliers de course et mes vêtements d’entraînement. Je suis prête!

Jeudi, nous nous sommes levés à 04:00 heure de Montréal et nous nous sommes couchés un peu après 22:00 heure de Kelowna. Je me suis donc couchée passée une heure du matin, heure du Québec. Pour moi, c’est une assez longue journée. Surtout que j’avais dépassé mon heure de coucher de 4 heures. Je me suis tout de même levée (plutôt réveillée) vers 05:00. Nuit assez courte. Malgré tout, déterminée, je suis allée courir. Bon, seulement 2.6 km, mais j’ai couru un peu quand même.

Je suis à Kelowna pour la graduation de ma fille et pour visiter des membres de ma famille que je vois au plus, une fois par année. Nous mangeons, buvons et surtout veillons plus tard en soirée qu’à mon habitude. Avec la différence de temps, mon système est un peu confus. J’ai un peu de difficulté à gérer mon temps et faire mes exercices. Je ne me lève pas tôt comme d’habitude et nous sommes occupés pendant la journée à faire toutes sortes d’activités. Il m’est plus difficile d’insérer un entraînement dans la journée.

Le moment le plus propice pour m’entraîner est le matin. Mais le matin, quelqu’un est couché sur le divan-lit devant la télé où je pourrais faire mes exercices.  À moins que j’aille courir, ce n’est pas une option.

Pour la course, j’ai fait l’erreur en quittant Montréal de ne pas apporter de vêtements assez chauds. Il fait beaucoup plus frais que je m’y attendais à Kelowna, et tôt le matin, brrrr! J’ai réussi à insérer un DVD de Insanity lundi en après-midi. Mardi, notre emploi du temps a débordé un peu et finalement, pas d’entraînement depuis.

Je me sens un peu paresseuse. Je  ne suis pas très fière de moi. Je voudrais m’entraîner, mais je ne le fais pas. Il y a toute sorte de raison pour ne pas le faire, soit je me lève trop tard, soit il ne fait pas beau, soit on est trop occupé.

J’ai décidé dans le cours de la semaine  que finalement cette semaine, je ne ferais pas d’exercice et je ne me sentirais pas coupable. Je me suis rendue compte que dès que j’ai pris cette décision, la semaine a été plus facile. En fait, pour me déculpabiliser, je me suis dit que je m’étais entraînée pendant plus de 18 mois au moins 5 jours semaines, mais pour la plupart du temps 6 jours semaines. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce processus m’a pris quelques jours.

Je vais m’y remettre, c’est certain, lors de mon retour à Montréal. D’ici là, si je fais une course ou un DVD, ce sera un extra.

Est-ce que c’est comme ça pour vous lorsque vous êtes en vacances? Est-ce difficile de faire vos exercices et de vous entraîner?

Facebook Twitter Email
Tagged , , , , . Bookmark the permalink.

8 Responses to L’exercice en vacances

  1. Fait au moins un 10-15 minutes de courses, simplement pour t’obliger à garder une routine de sport quotidienne. Dans mon cas, c’est un voyage à New york qui a eu raison de ma routine quotidienne.

    • maayotte says:

      Bonjour Félix,

      Je sais que un peu c’est mieux que pas du tout, mais finalement, je prends ma semaine de congé. Je ne suis pas trop inquiète pour mon retour à la vie quotidienne. Et puis, j’ai une course dimanche le 8 juillet, alors il faudra que je m’y remette de toute façon.

      Bonne journée du Canada

  2. Émilie says:

    Salut Marie-Claude,

    Pour ma part, je pense comme toi, les vacances c’est très dur pour l’entraînement! Je me souviens que l’an passé je m’étais senti super mal chaque fois que j’allais chez mes parents ou à quelque part que je ne pouvais pas m’entraîner. Cette année, je vais avoir terminé mon 90 jours lors de mes vacances (on part jeudi prochain pour 2 semaines :))) donc je vais moins me sentir coupable. Surtout que là avec le nouvelle situation, disons que les dernières semaines n’ont pas été un must pour l’entraînement. Mais je me permet d’écouter mon corps un peu plus et je lui accorde plus de repos. Je ne voudrais pas que le bébé n’aille pas bien parce que je me pousse trop. Donc durant les vacances, on va faire du vélo pratiquement tous les jours et beaucoup de marche à pied parce qu’on va visiter plein d’endroit super (on va en Gaspésie!) alors ce ne sera pas si pire, je bougerai tout de même.

    À notre retour, je ne sais pas encore ce qui m’attends. Je voudrais continuer à m’entraîner mais TurboFire et Insanity sont un peu trop intense à mon avis, trop de saut. Quoi qu’il y a toujours moyen de modifier. C’est donc à suivre. C’est sur que P90X sera là encore 🙂 Les poids c’est le fun!!

    Je crois que l’important ce n’est pas de culpabiliser. Mais de comprendre que parfois la vie se met au travail de notre chemin 😉 Il faut tout de même ne pas se laisser aller au retour des dites vacances!

    Profite de ta semaine de congé au maximum 🙂
    A bientôt!

    Emilie

    • maayotte says:

      Bonjour Émilie,

      Je suis de retour depuis 5 jours et je viens de reprendre le dessus. Ma routine d’entraînement est repartie. Étant donné que tu es enceinte, je crois que faire de l’exercice est une bonne chose. En début de grossesse, ce n’est pas trop un problème à part la fatigue, mais plus tard, il faut y aller avec plus de modération. Le vélo est excellent et en plus tu te promènes en Gaspésie! C’est super et c’est tellement beau dans cette région!

      Je te souhaite de très belles vacances qui je sais sont déjà commencées 😉

  3. Sandrine says:

    Bonjour!
    Pour moi, la dernière fois où je suis partie en vacances, c’était aussi vers ma famille. Normalement c’est le travail ou obligations familiales qui m’empêche de m’entraîner… Et en vacances, ces raisons n’étaient plus là. J’ai réussi à m’entraîner tous les deux jours. Le matin assez tôt, course de 10k minimum et j’ai réussi une de 14km. Aussi les autres jours j’ai emmené ma fille à la piscine, donc j’ai pu faire quelques longueurs aussi.
    Mon frère est même venu s’entraîner avec moi une fois, c’était sympa.
    Vu que j’ai un but pour mob entraînement (1er marathon en Octobre), je

    • Sandrine says:

      J’ai appuyé sur le bouton par erreur 😛
      Comme je disais, vu que j’ai un but pour mon entraînement, je pense que c’est important que je ne perde pas le focus, et ma famille comprend aussi.
      Mais si je n’avais pas ce but, j’aurais pris des vacances complètes, de l’entraînement aussi… Quelques fois ça fait du bien! Et il ne faut pas culpabiliser! 🙂

      • maayotte says:

        Bonjour Sandrine,

        Je suis d’accord. Il ne faut pas se culpabiliser. Pendant ces quelques jours de congé, à partir du moment où que j’ai pris la décision de prendre une pause, je n’avais plus ce sentiment de culpabilité. Étant donné que ma première course officielle est un 5km, et que je fais cet distance assez régulièrement, je n’étais pas trop inquiète. Je dois ajouter que la pause m’a fait du bien.

        Une amie m’a demandé cette semaine de faire un marathon dans la prochaine année. Tout un défi. J’y pense. Quand on a un but, l’entraînement n’est vraiment pas négociable. Quand on s’engage, on n’a plus le choix. Je n’ai pas encore accepté…

        Bon week-end!

  4. Sandrine says:

    C’est vrai qu’avec un but pareil, l’entraînement est à prendre plus au sérieux… Je sais que je n’ai commencé la course il y a 10 ou 11 mois, mais quand j’ai pris la décision de faire le marathon, cela m’a donné encore plus de détermination pour m’entraîner plus durement, et de trouver des réponses pour les excuses que je pourrais avoir pour ne pas m’entraîner… J’en suis à la distance de 32km maintenant à l’entraînement, donc je suis un peu en avance et c’est bien car cette semaine j’ai attrapé la grippe et malheureusement, là je ne pouvais rien y faire… Pas moyen d’aller courir! Donc il n’y a pas que les vacances qui sont difficiles pour l’entraînement… Mais aussi la maladie!

Laissez un commentaire