Le bon soutien-gorge athlétique

J’ai déjà partagé quelques articles sur le bon soutien-gorge athlétique via ma page Facebook, A ma porte. Ce que je possède, soit des soutiens-gorge récents de la marque Champions, font l’affaire.  Ils ne sont pas fait pour un support maximal, mais si j’en porte un avec une camisole athlétique avec son propre soutien, le tout reste en place. Si j’en mets deux (sans camisole athlétique), il y tellement de compression que rien ne bouge, mais j’ai hâte des les enlever quand mon entraînement est terminé parce que ça serre et ce n’est pas confortable. Par contre, c’est plus confortable d’être compressée pendant un entraînement que d’avoir la sensation de “ballounes” d’eau qui se promènent dans tous les sens.

Samedi, j’ai décidé que j’allais essayer ses super soutiens-gorge, qui, selon Runner’s World, Chatelaîne et plaisir santé, etc., me fourniraient le support nécessaire. Je fais partie de celles qui doivent porter un bonnet D.

Je déteste acheter des soutiens-gorge. C’est long, c’est plate, ça ne fait jamais. Il me faut toujours en essayer une quinzaine avant de trouver quelque chose qui me convient. Quand je trouve, j’en achète 4 à 6. Comme ça, j’ai la paix pour au moins une bonne année . On parle ici de soutiens-gorge de tous les jours. Le problème est quand je retourne, le modèle est pour la plupart du temps discontinué, il n’y en plus en stock, etc. Imaginez s’il faut en plus que j’achète un soutien-gorge de sport! J’étais fatiguée juste à l’idée d’aller maganiser pour ça.

J’ai constaté que le seul avantage est que le nombre de modèles disponibles pour les poitrines plus volumineuses est restreint. Donc, pas besoin de se casser la tête à choisir entre 10 modèles. Où je suis allée, Au Coin des Coureurs, la demoiselle m’a proposé trois modèles. Je me sentais capable de gérer trois modèles. Bon, maintenant, il faut choisir la grandeur. Tout dépendant du modèle, le C, le D et le DD varient. J’ai décidé de prendre C et D. Je voulais me garder l’espoir que je n’aurais pas à retourner pour du DD. Le ciel m’a exaucée…

Je m’en vais donc dans la cabine d’essayage, qui sont des toilettes au Coin du Coureur du Dix30. Bizarre! Donc, six soutiens-gorge en main, un C et un D pour chacun. J’essaie le premier:

Under Armour

Under Armoured bra

Under Armoured

C’est à mon avis le modèle le plus jolie des trois. J’essaie le C. C’est quand même difficile à enfiler. Le tissus est doux, mais ne s’étire pas beaucoup. Il  n’y a pas beaucoup de jeux pour le mouvement. Pour l’enfiler, j’ai l’impression qu’il faut que je m’écrase le seins. Je finis par être capable de passer le devant du soutien-gorge par-dessus. OK, maintenant, il faut attacher les agrafes à l’arrière. Ouin! Est-ce que ça prend deux personnes pour  être capable d’agrafer ce modèle? J’ai dû prendre au moins une minute. Je commençais à m’énerver… Finalement, c’est attaché. Je saute, je fais des High Knees, des Jumping Jacks, je cours en rond en essayant d’être le plus sauterelle possible. Ça tient, mais je m’attendais à plus. L’enlever n’est pas un problème. Je vais tout de même essayer le bonnet D, au cas où. Même bataille pour l’enfiler. Finalement, le bonnet C sera la bonne taille.

Moving Comfort

Moving Comfort bra

Moving Comfort

Moving Comfort bra back

Moving Comfort

Suite à mon expérience avec l’Under Armour Bra, je décide d’essayer le bonnet C. L’expérience est assez semblable. Enfiler ce genre de vêtement, ce n’est certainement pas comme mettre un chandail en cachemire. L’entraînement commence quand on s’habille. Quoique, ce fut un peu plus facile qu’avec l’Under Armour. L’agrafe à l’arrière demeure un défi. C’est fait! Je l’ai sur le dos et je sens que rien ne va bouger. Je peux ajuster la longueur des bretelles à l’avant, un plus et l’ajustement se fait avec du velcro. C’est facile. Par contre, ça déborde sur les côtés. Humm? Je me demande si c’est trop petit. Tant qu’à l’avoir mis, je vais faire les mêmes tests. Donc, je saute, je fais des High Knees, des Jumping Jacks, je cours en rond en sautant à pieds joints. Hourra! Rien ne bouge! Il faudrait quand même que j’essaie le bonnet D. On recommence!

Définitivement, le D est plus approprié. Ça couvre le tout, il  y a un peu de débordement sur les côtés, mais je me dis que ça doit être ma vieille peau moins ferme. Le support est incroyable, le tissu est doux, et ça doit être la pratique car, j’ai été un peu plus rapide à l’agrafe. Je devrai réessayer le premier modèle pour être certaine, mais quelque chose me dit que Moving Comfort est jusqu’à présent le meilleur modèle pour moi.

Shock Absorber

Shock absorber bra

Shock Absorber

Bon, celui-là, avant même de l’avoir essayé, je ne comprends pas comment ajuster les bretelles. Suis-je si bête que ça? Ça me prend une bonne minute. J’ai compris! Ce sont des agrafes ton sur ton sur le devant entre le sein et l’épaule. Problème… J’ai besoin de mes lunettes pour l’ajuster car j’en suis rendue là. J’ai maintenant besoin de lunette pour lire et ajuster les bretelles d’un soutien-gorge athlétique. Aaaah! Une note positive, il n’y aura pas de bataille pour l’enfiler. J’utilise la même procédure pour le tester. Je saute de tous bords, tous côtés. Échec total! Ça monte, ça descend, gauche, droite. Le tour du monde quoi! Je ne veux même pas perdre une seconde de plus. Je l’enlève. Celui-là n’est pas fait pour moi.

Mon choix

J’ai réessayé le premier modèle, puis le deuxième, et franchement, les agrafes sont difficiles pour les deux. C’est tellement serré, il n’y a pas beaucoup de jeu pour cette manoeuvre, mais je crois que c’est en fait une qualité pour ce que je recherche. C’est pénible de refaire le processus, mais à 60$ et 70$ le soutien-gorge, je ne veux pas me tromper.  Finalement, j’ai choisi le Moving Comfort. Tout reste en place et malgré tous les sauts, rien ne bouge. Mis à part la difficulté pour l’agrafe, je suis très satisfaite.

Il ne restait plus qu’à faire le vrai test, soit de faire un entraînement avec ma nouvelle acquisition. L’entraînement-test que j’ai fait dimanche matin: Vertical Plyo de Insanity The Asylum. Pour sauter, ça saute! Note parfaite. J’ai maintenant adopté le Moving Comfort modèle Juno. Ce sera mon soutien-gorge athlétique jusqu’à ce que le modèle soit discontinué… En attendant, j’ai trouvé le support à mon sein.

PS: Lors de ma recherche pour les photos pour les soutiens-gorge, j’ai constaté que tous les modèles avait un petit débordements sous le bras avec la Moving Comfort. Finalement, ce n’est pas ma vieille peau. C’est rassurant.

Facebook Twitter Email
Tagged , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

5 Responses to Le bon soutien-gorge athlétique

  1. lou says:

    Jài vécu la même situation l’an dernier et c”est tellement vrai! Je riais comme une cinglée dans la cabine tellement je me débattais. J’avais une bursite à l’épaule donc j’ai dû demander à ma fille de venir m’aider pour enlever le dit soutien-gorge. Beau moment mère-fille, hihihi!

  2. Lou says:

    Oui! Moving comfort too!

  3. Lou says:

    Non. Pour moi c’est le Vero 😉

Laissez un commentaire