Mon histoire – La mise en forme et Beachbody

La mise en forme avant Beachbody

Je m’entraîne avec les programmes BeachBody depuis février 2010. J’étais à une période de ma vie où je me sentais grosse, “laite”, pas inspirante, vraiment pas un exemple pour personne! Si je pense à mes plus jeunes années, j’ai toujours été la petite grosse. Pas vraiment obèse, mais pas la fille populaire, ni en demande. Je n’étais jamais choisie pour rien à l’école. C’était toujours les autres. De plus, au début de mon secondaire, je portais des broches!!

Je n’ai jamais été une athlète comme tel. J’ai seulement fait partie d’une équipe de handball. J’étais “juste” pivot. La personne qui reçoit le ballon dans le ventre à une vitesse incroyable quand il y avait un tir direct au but. Ouch! Dans les roles play, je faisais toujours le gars. Tsé! Ce qui fait que cela ne m’a pas trop affectée est que j’ai un caractère fort. Je ne me suis jamais laissé marcher sur les pieds. Je défendais les gens qui étaient victimes d’intimidation. Je n’étais pas populaire comme on aime l’être au secondaire, mais personne ne me dérangeait.

Concernant l’exercice et la mise en forme, je me suis posée la question. C’est quoi mon cheminement? Je suis quelqu’un de très displinée, mais d’où vient cette motivation, cette discipline? Jour après jour, fatiguée ou pas, malade ou pas, quoique je suis rarement malade, je m’entraîne et depuis la dernière année, je donne des cours.

Je suis retournée dans le temps pour voir ma relation avec l’exercice. J’ai commencé à bouger au début de ma vingtaine. J’ai toujours aimé l’idée d’être en forme. Aujourd’hui, mon but est de maintenir ce que j’ai acquis pendant tout ce temps. Je veux être capable de continuer de faire Insanity. Je veux jouer et me rouler par terre avec nos deux petites-filles. Mes deux faces de crasse, comme je les appelle.

 

faces de crasse BeachBody

 

Je me remémore le temps où je faisais le Twenty minute workout. On était en 1984. Attention avant de regarder, ça pourrait vous démotiver de bouger! Vraiment trop drôle! Je le faisais à tous les jours de la semaine pendant l’été car je ne travaillais pas encore. C’est là que ça a commencé.

.

.

Par la suite, je me suis achetée le vidéo de Jane Fonda workout. Étonnant que ce soit toujours en vente. J’étais vraiment dans les activités aréobiques avec les beaux “kit” de l’époque. Vivre les années 80! Par la suite, j’allais au CEPSUM où il se donnait des cours d’aréobie par les étudiants en éducation physique.

Jane Fonda BeachBody

 

Mes années au Cambodge

Je suis par la suite partie en voyage. Lorsque je me suis établie au Cambodge en 1992, j’ai commencé à faire des longueurs. C’était la seule activité sécuritaire que je pouvais faire à l’époque à Phnom Penh. Puis des hôtels ont été construits avec des gyms.  J’ai continué de faire des longueurs et j’allais au gym. Il y avait aussi le stade où je montais et descendais les escaliers entre les estrades. Si ma mémoire est bonne, il y avait une douzaine de sections. Je faisais le tour du stade. Intense, surtout quand il faisait plus de 35 celsius!

Stadium Phnom Penh BeachBody

Je montais et descendais les sections du Stadium.

Vers 1995, les rues étaient plus sécuritaires et c’est là que j’ai commencé à courir tôt le matin. Il faisait beaucoup moins chaud. Je partais à l’aube et je voyais le soleil se lever sur le Mékong à mon deuxième tour. La vie reprenait. Il fallait faire attention aux rats, mais ça, c’est une autre histoire. Mon parcours était autour du parc du monument de l’indépendance de Phnom Penh. Je faisais le tour 3 fois pour faire 5 km.  J’allais jusqu’à la rivière et revenais. Je courais mon 5 km 5-6 jours par semaine accompagné de quelques exercices aux sol. Ce fut une époque où j’étais au summum de ma forme.

 

independence-monument- BeachBody

Je courais autour du monument, je longeais le parc jusqu’à la rivière, le Mékong. Je faisais 3 tours.

 

Retour au Canada

Lors de mon retour au Canada, en 2000, j’ai continué la course, mais quand le temps froid est arrivé, j’ai arrêté. Après plusieurs années dans un pays tropical, le froid et la noirceur ont eu raison de moi. J’ai recommencé à faire des longueurs, puis pendant peut-être 3-4 ans, l’hiver, je sautais à la corde et l’été je courais. Entre 2004 et 2006, il y a des hivers où je n’ai pas fait grand chose.

 

Découverte Beachbody

En 2006, j’ai découvert SparkPeople. Ce site a été pour moi une ressource tant au niveau de l’exercice que l’alimentation. C’est à travers ce site en échangeant avec ses membres que j’ai découvert P90X. C’est en 2010 que j’ai finalement acheté P90X et que j’ai découvert les produits Beach Body et depuis ce temps, je fais m’entraîne avec des DVD et je donne des cours. Je n’ai jamais été une athlète dans un sport précis, mais en écrivant cet article et en revisitant mes activités physiques des 25 dernières années, je réalise que j’ai toujours bougé! Wow! Quel constat!  Pourtant, je ne me voyais pas comme ça.

La photo avant ci-dessous est celle où j’ai été au pire de ma forme. La deuxième photo est après ma première ronde de P90X en juin 2010 et la dernière photo est récente. Quand je pense à mes années au Cambodge où je courais presqu’à tous les jours, j’étais vraiment en forme, mais je n’avais pas la puissance et les muscles que m’ont permis d’avoir les programmes BeachBody.

MC avant après 2014 BeachBody

 

Faire de l’exercice me donne de l’endurance et de la puissance. En poussant la réflexion plus loin, je réalise que la cinquantaine approche (l’année prochaine!) et que je ne veux pas faire partie de ceux qui arrête de faire certaines activités parce qu’ils ne sont plus capable physiquement. J’entends bien faire ce que je veux pour longtemps. En bougeant, en mangeant mieux, je me permets de continuer comme si le temps n’existait pas. Je dois vous dire que ça a déjà été beaucoup plus facile!

Donc, d’où ma motivation? J’en suis venue à la conclusion que ma motivation est de me garder jeune de corps et d’esprit et de pouvoir continuer de faire tout ce que je veux le plus longtemps possible sans restriction. Comme si j’avais 20 ans. Et jusqu’à date, ça fonctionne.

Facebook Twitter Email
Bookmark the permalink.

2 Responses to Mon histoire – La mise en forme et Beachbody

  1. jean-charles says:

    Beau parcours, inspirant.

    Quel changement de silhouette en 5 ans environ !

    Aujourd’hui, vous avez 1 corps d’athlète. Bravo !

  2. Pingback: Que le temps passe vite! - En forme A ma porte

Laissez un commentaire