Lorsque l’on s’entraîne, il peut y avoir à l’occasion des douleurs ou des inconforts. Manon m’a mentionnée une douleur sur le coté du genou en fin de course ou lorsqu’elle était sur une pente descendante ou en descendant les escaliers. Je ne suis pas médecin et je ne suis certainement pas qualifiée pour diagnostiquer une condition, mais ses symptômes correspondaient à une douleur associée à l’iliotibial band, soit le IT band. Condition dont j’ai moi-même souffert il y a environ 3 ans. J’avais beaucoup lu sur le sujet à l’époque, mais toujours en anglais. Or, en faisant mes recherches en français, j’ai appris que l’on appelait cette condition le syndrome de la bandelette iliotibiale ou le syndrome de l’essuie-glace. Tout d’abord voici une image de la bande iliotibiale. Le syndrome de  la bande Iliotibial (ITB)  cause généralement une douleur le long de la partie externe du genou. La douleur peut parfois apparaître lors de votre course, mais dans mon cas, c’était généralement vers la fin et par la suite, une douleur vive sur le côté extérieur du genoux lorsque je descendais des marches. Et il était hors de question que je porte des souliers avec talons. Chaussures plates seulement. J’ai dû arrêter de courir car je ne savais pas trop comment me soigner et c’était vraiment douloureux. J’étais en visite en Colombie Britannique et je me suis arrêtée dans une boutique Running Room et là, une charmante vendeuse m’a expliqué ce que j’avais suite à la description de mon malaise. Elle m’a indiqué le type de support dont j’avais besoin. J’avais essayé plein de trucs qui n’avaient pas fonctionné (c’est souvent le cas lorsque l’on s’autodiagnostique) et finalement je venais de trouver la solution. De retour au Québec, je me suis procurée le bon support et j’ai commencé à faire des recherches pour soigner cette condition. Ci-dessous, le type de soutien que j’ai utilisé et la façon de le porter, soit au-dessus du genou. J’ai aussi incorporé à ma routine des étirements recommandés pour la bande iliotibiale avant et après mes sorties de course. Les deux étirements illustrés ci-dessous sont ceux qui m’ont le plus aidée. Il en existe plusieurs autres. Il suffit de faire  une recherche en ligne. J’ai couru longtemps avec mon support. J’avais peur de ne pas le porter car je ne voulais pas que la condition revienne. Je ne sais plus trop comment j’ai cessé de l’utiliser. J’ai dû l’oublié à un moment donné et quand même avoir couru pour réaliser que je n’avais plus mal. J’ai guéri cette condition en faisant des étirements et en portant mon support. Je cours maintenant sans aucun soutien. Il existe plusieurs conditions et leurs causes sont variées. Si vous avez une douleur, quelle qu’elle soit, n’hésitez pas à la soigner car cela pourrait éventuellement vous empêcher de pratiquer une activité que vous aimez. N’hésitez pas à consulter, car la solution est pour la plupart du temps simple. Souvent, du repos sera la première chose à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam blocked by CleanTalk.