Libérer la bête en moi avec Body Beast!

Body beast arms

Il y a 3 semaines, j’ai décidé  de tenter de libérer la bête en moi avec Body Beast! C’est mon 10ième programme BeachBody. C’est un programme de muscles, de testostérone et de force brute. Je dois dire que j’étais hésitante à me le procurer pour la simple et bonne raison que les extraits vidéo mettent bien en valeur cet aspect du programme. Des hommes forts, musclés, des gros beefs comme on dit si bien chez nous! Je n’étais pas certaine que Sagi Kalev allait m’inspirer autant que Shaun T.

Sagi Shaun T

Hors, si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que je préfère de beaucoup le cardio à la résistance et vous savez aussi que je crois sincèrement que la résistance est importante à une bonne santé physique.  Et c’est pourquoi j’ai tenté à quelques reprises de refaire P90X sans succès. Ce qui m’a arrêté a été la longueur des séances. C’est qu’il fallait faire 50 à 60 minutes plus Ab Ripper X. Plus d’une heure par jour et ce, 6 jours par semaine, c’est long! Je complété P90X à deux reprise en entier sans manqué une journée et c’est très exigreant. Juste l’idée de d’y penser et je n’avais plus envie. N’aller pas croire que ce n’est pas un bon programme. Ce fut mon premier programme Beachbody et ce fut celui qui m’a remise sur le chemin de l’exercice et l’entraînement régulier.

 

 

Je veux quand même faire de la résistance et prendre de la masse dans la mesure du possible. Il est important de savoir que pour être très définie, il y a une grosse part d’entraînement et une part encore plus importante, la nutrition. Avec une nutrition bien contrôlée, il est possible de réduire le pourcentage de gras à un niveau assez bas pour être en mesure de voir ces si beaux muscles. Je ne suis pas (encore!) prête à faire les restrictions alimentaires nécessaires et par conséquent, je ne suis pas donc inquiète de devenir Mme Muscle. Mon pourcentage de gras se situe autour de 25%. Avec un peu de volonté, je pourrai le faire descendre entre 15 et 20, mais ça, c’est une autre histoire.

 

Body Beast fat percentage

 

Body Beast Phase Build

Ce que je retiens des 3 dernières semaines, soit la phase Build,  est que l’approche de Sagi Kalev est de ne travailler que 1 ou 2 groupes de muscles par jour. C’est à dire, le dos et les biceps, la poitrine et les triceps, les épaules, puis finalement les jambes. Ce sont des exercices qui sont très ciblés. À la fin de la plupart des séances, il y a un exercice pour les abdos. Il y a aussi un journée consacrée uniquement au cardio et aux abdos.

 

Étant donné que je suis habituée à des programmes qui touchent la plupart des grands groupes de muscles en une séance, je ne suis pas très fatiguée après un entraînement Body Beast  mise à part la journée des jambes. Cet entraînement est intense. Non pas que ce soit facile, mais une fois que l’on a soulevé, poussé ou tiré avec une ou deux parties du corps, on ne se retrouve pas vidée de son énergie.  Les autres parties du corps sont encore à peu près fraîches. Quand je fais une séance Insanity, Les Mills PUMP, ou même Turbo Fire, j’en ai donné partout de partout. J’en ai assez pour la journée. C’est très différent comme effort. Et c’est pourquoi je suis en mesure de faire Focus T25 en même temps. Je dois dire qu’une fois que j’ai fait les deux, j’ai ce sentiment de m’être donnée.

 

Je termine donc aujourd’hui la semaine 3 qui complète la phase Build. J’ai déjà une bonne base au niveau musculaire, donc je ne pars pas de zéro, mais je dois dire que je vois des progrès et je suis très satisfaite. Je m’ennuie des sauts et du cardio de Insanity, mais je veux vraiment compléter ce programme et avoir des résultats concluants. Par contre, je suis une grande coupable au niveau de la nutrition. Je sais ce que je dois porter une attention particulière à mon alimentation si je veux optimiser mes résultats, mais j’ai de la difficulté. Voyez-vous, perdre du poids pour moi c’est un plus, mais pas un but en soi. De passer d’une charge de 12 lbs à 20 ou 25 en est un. Est-ce que je m’attends à perdre du poids avec Body Beast? Pas vraiment. Probablement, je vais en prendre! Je veux libérer la bête en moi!

 

Body Beast semaine 3

Mes résultats à la semaine 3

 

J’ai visionné les DVD de la phase Bulk et je ne sais pas si je pourrai faire les 2 programmes en parallèlle lorsque je la commencerai. Étant donné que je fais présentement la phase Gamma en même temps que Body Beast et que la résistance n’est pas négligeable avec Focus T25 Gamma,  je crois que faire les deux sera difficile.  Pas impossible, mais exigeant. Je réalise que si je faisais Focus T25 tout seul, je pourrais prendre des poids plus lourds, mais en faisant les deux, je dois prendre des poids plus léger si je veux compléter les exercices de Focus T25 Gamma. Mais c’est un défi et qui ne veut pas relever un défi?

 

 

Décision, engagement, résultats!

décision, engagement, résultats

Décision

On parle souvent de faire l’exercice, de se remettre en forme, de perdre du poids, mais justement, on en parle. Il n’y a pas d’action. La décision n’est pas prise. On y pense, on regarde nos options. On voudrait faire le moins d’efforts possible, mais on veut certainement des résultats et rapidement, de surcroît!

Je vais vous ramener à la réalité. Y penser, en parler, ça ne fera rien. Lire sur le sujet non plus.Des “il faudrait bien que”, “je vais commencer quand il fera beau”, “je vais m’inscrire au gym”, “je vais aller m’acheté des bons souliers avant”, “je n’ai pas le temps avec les enfants”, “je dois m’acheter des vêtements de sport” etc. Il faut absolument prendre la décision qu’on le fera coûte que coûte. Tant qu’on ne passe pas à cette étape, il n’y aura pas de changement.

 

Décision

 

Prenez votre décision aujourd’hui! Choisissez quelque chose qui vous convient, quelque chose que vous aimez, que vous aurez du plaisir à faire. Une activité qui vous permettra de vous retrouver avec vous-même. Maintenant que c’est fait, il faut vous engager.

Engagement

Il faut mettre en place un système vous permettant de planifier. Que ce soit des cours de Zumba, aller au gym, faire un programme de course, faire un programme à la maison, incrivez-le au calendrier. Et quoique qu’il arrive, vous le ferez. Réservez-vous ce temps. Mettez-le dans votre agenda, sur le calendrier familial, sur votre téléphone, mais ne vous permettez pas de manquer ce rendez-vous avec vous-même! Donnez-vous un objectif réalisable en temps et en résultats. Si vous voulez faire de la course, établissez une distance. Par exemple 5 km et suivez un programme pour le faire. Si vous voulez perdre du poids, donnez-vous comme objectif de perdre 1 livre par semaine en moyenne. Si vous décidez de vous inscrire au gym, allez-y 3 fois par semaine, etc.

 

engagement discipline

 

Il faut aussi partager votre objectif et votre engagement avec les gens autour de vous. Dites-le à votre entourage et laissez-leur savoir que vous avez besoin de leur aide et de leur encouragement. Joignez-vous à des gens qui ont des objectifs semblables. Le fait de partager vos succès comme vos difficulté a des avantages. Quand ça va bien, vous motivez quelqu’un. Quand ça va moins bien, c’est votre groupe de support qui vous motivera. Entourez-vous de gens positifs.

 

Succès

Une fois que vous avez pris la décision et que vous vous êtes engagé, le succès suivra. Célébrez les petits comme les grands succès. C’est toujours plus facile de d’avoir un objectif global et de petits objectifs. Souvenez-vous du proverbe “Rome ne s’est pas bâtie en un jour”. C’est la même chose pour votre objectif.

Divisez votre objectif en mois, en semaines, et en jours. Ensuite, donnez-vous un objectif quotidien, hebdomadaire, puis mensuel. Écrivez vos progrès et affichez-les à un endroit bien visible. À tous les fois que vous avez respecté votre engagement envers vous-même, inscrivez-le. C’est important de savoir d’où on vient pour savoir tout ce qu’on a accompli. Ne perdez jamais de vu votre objectif final, mais n’oubliez jamais non plus d’où vous êtes parti. Assurez-vous de célébrer chaque victoire.

 

objectifs

 

Et partagez vos succès avec le monde entier. Affichez-vous! C’est tellement motivant pour ceux qui n’ont pas encore pris la décision. Partagez-moi vos succès et si vous avez un truc qui a bien fonctionné, j’aimerais le savoir!

Avez-vous pris votre décision?

Push-up: quel poids soulevons-nous exactement?

Vous êtes-vous déjà demander quel est le poids soulevé lors d’un push-up?

Un push-up, ce n’est pas facile. C’est un mouvement qui sollicite principalement les muscles de la poitrine, le grand et le petit pectoral, mais vous sollicitez aussi d’autres muscles tels que les triceps, le deltoïde et le grand dorsal entre autres. C’est un excellent exercice pour définir les épaules, les bras, pour rehausser la poitrine et qui vous donnera un dos magnifique! Je n’ai jamais autant aimé mon dos que depuis que j’ai fait P90X. et croyez-moi, il y en a des push-ups dans P90X!

 

Chest Push up

Mais pourquoi faire un push-up donne autant de résultats? Il est certain que le mouvement est difficile parce que nous soulevons une masse importante: notre corps. Mais quel poids soulevons-nous exactement? Selon des articles publiés dans le Journal of Strength and Conditioning Research, lors de l’exécution d’un push-up avec appui sur les orteils, un homme soulève environ 66.4% de son poids à chaque répétition. Avec appui sur les genoux, cela équivaut à 52.9% de son poids. Donc, un homme de 170 lbs soulève 112.8 lbs lors de l’exécution d’un push-up traditionnel et 90 lbs avec un push-up sur les genoux. Toujours selon le Journal of Strength and Conditioning Research, les femmes soulèvent légèrement moins, mais la différence est négligeable.

Je comprends pourquoi les push-ups sont de un, difficiles à faire et de deux, pourquoi je trouvais que j’avais un si beau dos après P90X! Pour savoir combien vous soulevez, déposez votre balance dans un endroit dégagé et faites un push-up sur les orteils en plaçant vos mains sur la balance. Vous aurez alors une idée du poids que vous soulevez lors de ce type d’exercice.

J’ai fait l’expérience en faisant un push-up sur les orteils, puis sur les genoux. Je pèse 127 lbs et sur les orteils, le poids soulevé était de 88.6 lbs. Sur les genoux, c’était 65.9 lbs. C’est approximatif, mais ça donne tout de même une idée. J’ai réalisé que mon corps est beaucoup plus fort que je pensais. J’en suis fière et vous devriez l’être aussi!

Et pensez-y. Lorsque vous faites des spider push-ups, des obliques push-ups, vous amenez encore plus de poids vers les épaules, donc vous soulevez plus de masse. Encore plus de raisons d’être fière de vous!

Push-up différent

Alors, chers amis, donnez-vous une tape dans le dos et félicitez-vous à chaque push-up que vous faites, que ce soit sur les orteils ou sur les genoux, car le poids que vous soulevez, ce n’est pas rien! Bravo à vous tous de faire l’effort et de vous améliorer.