Month: mai 2013

Ma saison de course est commencée!

Saison de course 2013

C’est fait! Ma saison de course est commencée! Je viens de courir mon premier 5km à l’extérieur en 2013. Il était temps! Depuis le début mai, je me disais qu’il fallait que je brise la glace, que je commence… Je ne sais pas ce qui me retenait. Je sais que la température est mon excuse préférée. Je n’aime pas vraiment courir quand il fait froid… frais? Toujours est-il que ce matin, je me suis réveillée vers 05:20 et je me sentais en forme et pleine d’énergie. Je devais faire Shoulders & Arms de P90X. Mais, j’avais envie de courir. J’ai sauté sur l’occasion! Non, non, non! Je ne vais pas manquer cette opportunité. Sans penser, je me suis habillée en coureuse 🙂  et je suis sortie. Boum! 32:38 minutes plus tard, c’était fait! Satisfaction, bonheur, joie, contentement. Tout y est. Course bonheur Comment aie-je pu oublié toutes ces sensations positives que me procurent la course tôt le matin? J’ai même croisé deux dames que je rencontrais régulièrement l’été dernier. On s’est salué. Un grand sourire et ce bonheur de se retrouver dans ces moments privilégiés du matin remplis de plénitude. À titre de référence, j’ai comparé mon temps avec mes résultats de août et septembre 2012, question de savoir où j’en était, et ma foi, je ne suis pas trop déçue. Mon meilleur temps selon Endomondo est 29:23 et selon Runtastic, c’est 29:12. Mon objectif est d’être en deça de 30:00. Il faut que je diminue mon temps de 3 minutes. Très faisable. J’ai hâte de partager avec vous mes prochaines courses, mes prochains résultats et ce que je ferai en parallèle pour maintenir la forme. J’ai comme objectif de faire un 10 km une fois par semaine. Je voudrais aussi remercier mon groupe A ma porte qui m’inspire à toujours faire plus, à me dépasser et qui me motive sans précédent. Une bonne saison de course 2013 à tous!

Votre zone de confort

Sortir de sa zone de confort

Notre corps est très efficace à s’adapter aux changements. Lorsque l’on fait le même programme pendant une longue période, notre corps et nos muscles s’habituent aux mouvements, aux charges et à l’intensité. À partir du moment où le corps est habitué, vos exercices perdent leur efficacité. Il est temps de sortir de votre zone de confort autrement le progrès ralentit et même s’arrête. C’est ce qu’on appelle un plateau. Que ce soit pour une perte de poids, un gain en force ou en endurance musculaire, s’il n’y pas de changement, il y aura un plateau.   C’est lorsque l’on quitte notre zone de confort qu’il y a du changement. Prenez le temps de noter. Lorsque vous commencez un nouveau programme, c’est demandant, c’est difficile. Vous voyez des changements. Puis progressivement, ça devient plus facile. Vous effectuez les mouvements avec plus d’aisance et tout à coup, c’est facile… ou presque! Votre corps s’est déjà habitué et bien qu’il y aura des gains, ils seront minimes par rapport au début de programme.C’est le temps de changer!  

confusion musculaire zone de confort

 

P90X semaine 2

Je viens de commencer la semaine 2 de P90X. La semaine dernière, je me suis basée sur les derniers résultats que  j’avais obtenus pour le nombre de répétions à faire. Évidemment, mon corps ne se souvenait pas des efforts requis pour faire les exercices du programme. J’étais définitivement hors de ma zone de confort. J’ai été courbarturée pendant 2 jours! Cette semaine, déjà, j’ai surpassé le nombre de répétions et bien que je me sentais lourde après mon entraînement, je n’ai aucune courbature aujourd’hui. Je pourrai donc faire le cardio que je veux sans craindre de lever les bras!   C’est la clé avec l’entraînement. Plus on en fait, meilleur on devient. Et quand on devient meilleur, c’est à ce moment qu’il faut changer la routine pour créer cette confusion musculaire qui met notre corps au défi, qui nous sort de notre zone de confort et qui nous permettra de progresser.  C’est la base même de P90X. La confusion musculaire. Le programme est conçu pour faire travailler les mêmes muscles, mais avec des mouvements différents. Il existe tellement de variables pour solliciter les mêmes muscles. Il suffit de modifier l’angle, la position du corps et vous venez de créer de la confusion musculaire. Voici un exemple où les deux exercices sollicitent les pectoraux, mais de façon  différente:  

Confusion musculaire pectoraux

  Bien que la résistance ne soit pas ce que je préfère, j’en adore les résultats. Déjà, je vois, je devrais plutôt dire, je sens une différence. J’aime la sensation de m’améliorer. C’est une conquête sur moi-même. Alors, n’hésitez pas! Sortez de votre zone de confort. Vous ne pourrez qu’en bénéficier.    

Endurance musculaire vs force musculaire

Recherchez-vous l’endurance musculaire ou la force musculaire?

Lorsque l’on fait entre 12 et 15 répétions et parfois plus, on développe l’endurance musculaire. Notre corps se raffermit, on devient plus fort plus longtemps. Lorsque l’on fait entre 8 et 10 répétitions, on développe la force musculaire. C’est-à-dire que le muscle prendra du volume. J’en suis à ma quatrième journée de P90X. Lorsque j’ai repris le programme, j’avais en tête d’augmenter mes poids pour augmenter ma masse musculaire et de définir mes muscles de façon plus importante. Pour en arriver à ce résultat, il faudra que j’augmente mes charges et que j’atteigne le point de fatigue entre la 8ième et 10ième répétition. La première fois que j’ai fait le programme , je faisais 15 répétitions pour la plupart des exercices et pour certains, j’en faisais 20. Et j’ai obtenu d’excellents résultats. Je crois que j’ai une bonne endurance. J’en suis au point où je veux développer la force. J’ai toujours admiré les bras et les épaules définis. J’aime l’apparence que ça donne. La peau est serrée autour des membres et je trouve les courbes sensuelles. Voici un exemple de ce que j’aime:

 endurance musculaire

Il est important de noter que les femmes n’ont pas le niveau de testostérone requis dans leur système pour augmenter la masse musculaire de la même façon qu’un homme. Donc, mesdames, n’ayez crainte d’augmenter vos charges.

Chest & Back

Pour l’entraînement Chest & Back, il n’y a pas de poids. On travaille avec notre corps. En me fiant à mes résultats précédents, j’y ai vraiment mis le paquet et j’ai été courbaturée jusqu’à hier.  J’avais les pectoraux et le dos en feu.   Grand pectoral et dorsal

Shoulders & Arms

Hier, j’ai fait le DVD Shoulders & Arms. J’ai utilisé les plus grosses charges que je possédais pour chacun des exercices que j’ai faits. Je voulais qu’à la 8ième répétition, je sois incapable de continuer. À ma grande surprise, pour certains exercices, je devrai me procurer d’autres poids. Je m’attendais à me réveiller ce matin avec des muscles endoloris, et non! À peine un tiraillement.

Rappel

Pour vous aider à savoir quels muscles vous travaillez. Lorsque vous pousser avec les bras, comme dans un push up, vous travaillez vos pectoraux. Lorsque vous tirez une charge vers la poitrine, comme un chin up, pull up, etc.,  vous travaillez principalement le dos. Vous sollicitez bien sûr d’autres muscles lors de ces exercices, mais  sont les muscles principaux de l’exercice. J’en conclue donc qu’avec mes entraînements des derniers mois, mes bras et mes épaules ont été sollicités de façon régulière et je n’aurai qu’à augmenter mes charges pour voir un changement. Pour la poitrine et le dos, il y a du travail à faire. Au niveau cardio, je sais que ça va bien. Il s’agit maintenant de savoir  ce qui se passera lorsque je ferai les jambes. Oh la la! Je crois que juste m’asseoir sera un défi le lendemain. Les jambes, c’est demain, alors je saurai après demain si mes jambes feront face à un nouveau défi. Rappelez-vous qu’il faut respectez la séquence des DVD d’un programme tel que P90X. Vos muscles doivent se reposer pour se réparer et être prêts pour le prochain entraînement. C’est pourquoi il est très important de ne pas faire le même DVD de résistance deux jours de suite. Pour le cardio, ce n’est pas grave, le repos est suffisant. Mais pour tout ce qui touche la musculation, soyez vigilants.
%d bloggers like this: