Month: février 2013

Je suis en forme, est-ce que ça paraît?

IMC et tour de taille

Je suis en forme, est-ce que ça paraît? Humm… Je ne suis pas certaine. Enfin, je n’ai pas de surpoids selon les chartes de poids santé. J’ai un IMC (indice de masse corporelle) « normal » soit de 24.3. Bon, je suis sur la limite, mais je suis tout de même considérée comme « normale ». IMC je suis en fomre Source: http://www.passeportsante.net[/caption%5D Et j’ai un tour de taille de 28″. Donc, pour moi, le risque d’être victime d’une maladie cardiovasculaire, de diabète et d’hypertension est faible. Tour de taille Je suis en forme Source: http://www.passeportsante.net[/caption%5D

Pourquoi être en forme?

Ma réflexion vient du fait que lorsque je regarde tous les gens qui s’adonnent à de l’exercice régulièrement, ceux-ci ont rarement la silhouette et les abdos des photos que l’on voit à profusion sur l’internet. Si je me fiais à ces photos, je ne serais pas un succès. Pourquoi? Parce que mon pourcentage de gras est autour de 26-28%. Selon Wikipedia, entre 25 et 30, c’est considéré normal. Je vous le dis. J’ai des abdos d’enfer! Je le sais, ils sont là, mais dû à mon pourcentage de gras, on ne les voit pas ou peu. Je pourrais réduire ce pourcentage si je le voulais. Il me suffirait de réduire mon apport calorique et cela causerait nécessairement une perte de poids et réduirait mon pourcentage de gras. Mais, je n’en ai pas envie. Je mange bien et je ne veux pas réduire mes quantités. Je ne prends pas de poids et je n’en perds pas. C’est parfait comme ça. Ce n’est pas la raison pour laquelle je veux être forme. Pour moi, être en forme est de faire ce que je veux quand je veux et que mon corps soit capable de faire ce que je lui demande. D’être capable de faire un effort quand j’en ai besoin et de me plier en deux quand c’est nécessaire et de faire la sauterelle à tous les jours. Les photos que l’on voit sont inspirantes. Elles démontrent que si on veut, on peut. Que si notre objectif est d’avoir ce type de corps, c’est possible. Si on prend les moyens, on peut y arriver. Mon succès à moi est de me surpasser. D’être capable de me discipliner pour faire un programme. D’être capable de déplacer des feuilles de gypse et des 2×4 quand ont fait de la réno. D’être capable de faire d’Arbre en Arbre. Et de bientôt faire un demi-marathon. C’est un projet en 2013. En fait, c’est d’aller au-delà de moi-même. Et, il y a toujours cette satisfaction physique et mentale après un entraînement. Après avoir demandé à notre corps de faire des efforts, le sentiment d’accomplissement est immense et il nous donne des ailes. Le plus difficile est le premier pas. Ensuite, ça se fait presque tout seul…

Insanity 4 – Semaine 2

Insanity ronde 4

Insanity 4, semaine 2 complétée. C’est fait, c’est reparti. Une autre ronde Insanity. Je me lève le matin et j’ai hâte d’aller faire mon entraînement. La satisfaction quand j’ai terminé est tellement merveilleuse. J’essaie de comprendre d’où vient cet engouement pour ce programme et tout ce que je peux dire c’est que je vais chercher une intensité, un effort qu’aucun autre programme me procure. Et je ne dis pas que les autres programmes n’offrent pas cette option. Mes attentes sont tout simplement comblées avec celui-ci. Une façon de savoir si vous vous améliorez est bien sûr le Fit Test. Il faut le faire avant de commencer le programme et par la suite, à toutes les deux semaines. Mon deuxième Fit Test est demain. Je sais déjà que je me suis améliorée parce que je compte toujours mes mouvements lorsque je fais Insanity. Que ce soit des Moving Push-ups, des Switch Kicks, des Power Jumps, Level 1 ou Level 2 Drills. Je les compte. Il y a des mouvements qui sont pour moi une pause. Par exemple les Mountain Climbers. C’est toujours difficile, mais ils sont beaucoup plus faciles pour moi. Toujours est-il, que j’ai fait un vidéo lorsque j’ai fait le premier Cardio Power & Resistance du programme. Vous pouvez le regardez ici. Dans cet entraînement, il y a des Power Jumps. Vous pouvez voir que j’ai comme objectif d’en faire 20. Finalement, j’en ai fait 25,  mais j’ai eu de la difficulté à les compléter. C’était juste et je ne sautais plus bien haut au 25ième… Lorsque je l’ai fait, vendredi, j’en ai fait 33! Huit de plus. Et on est seulement à la deuxième semaine. La prochaine fois que je referai ce DVD, je vise 35. Et mon but, pour l’instant est d’en faire 40. Je sais que je peux le faire. Il suffit d’y aller un saut à la fois. Toujours un de plus. Insanity Power Jump C’est la beauté de ce programme. Ça ne devient jamais facile, on devient seulement meilleur. J’adore! Je vous lance le défi! Faites Insanity avec moi et je vous le garanti! Vous aurez non seulement un cardio d’enfer, mais vous allez avoir envie de le refaire. On ne peut pas compléter ce programme et ne pas avoir détester, et en même temps, être tomber en amour avec. Si vous vous attendez à ce que ce soit facile, vous vous trompez. Même après l’avoir déjà complété 3 fois, c’est encore un défi. Ce n’est jamais facile, mais vous deviendrez meilleurs. Et s’améliorer, pour moi, est le but ultime.  

La valeur EPOC

La valeur EPOC (consommation d’oxygène post-exercice excessive) indique le volume d’oxygène supplémentaire dont votre corps a besoin pour récupérer après une activité physique. Elle représente la «dette» en oxygène suite à l’effort. Plus l’EPOC est élevée, plus l’activité a été à haute intensité. EPOC Un entraînement HIIT, High-Intensity Interval Training (entraînement fractionné de haute-intensité), a la particularité d’être composée de courtes périodes d’effort intense alternées de périodes de récupération. Ce type d’exercice vous permettra de créer cette « dette » en oxygène. Le ratio entre les temps de repos et d’effort est généralement de 2 pour 1, mais cela peut varier de 2:1 à 4:1. Cela dépend de votre programme et de la durée de l’entraînement. Quand votre entraînement est très intense, vous allez par défaut avoir une dette en oxygène. After burn effect Au cours de votre entraînement à haute intensité, une grande ressource d’oxygène est utilisée pour décomposer les substrats alimentaires en énergie. C’est ce qui crée la dette en oxygène. Par conséquent, le corps continue à dépenser de l’énergie après l’exercice pour ré-oxygéner le sang. Pendant la période post-exercice, le niveau des hormones circulatoires qui se sont accrus pendant l’exercice, reviennent à la normal. Lorsque vous faites un programme avec des périodes à haute intensité, tel que Insanity ou Turbo Fire, deux choses se produisent. Vous brûlez plus de calories pendant votre entraînement et vous brûlerez plus de calories après l’entraînement et pour plus longtemps. Il est donc plus avantageux de faire un entraînement plus court à haute intensité que de faire un entraînement à intensité légère à moyenne pour une plus longue durée. Bien que la marche rapide soit un bon exercice, si votre intention est de créer un déficit calorique dans le but de perdre du poids, il est préférable de faire des séances d’exercice HITT ce qui créera un EPOC plus important. Vos efforts seront de plus courte durée mais auront un impact plus important.        
%d bloggers like this: