Month: avril 2012

Insanity, semaine 8

Que le temps passe vite! Je viens de terminer ma 8ième semaine de Insanity. Quel est mon constat? J’ai un tronc d’acier! Wow! Cette sensation de force, de puissance, de stabilité, de fermeté au niveau du tronc est tout simplement incroyable! J’adore! Et à chaque fois que j’ai fait ce programme, je retrouve cette sensation. Est-ce que c’est parce que je perds du tonus quand j’arrête le programme? Je me pose la question, car je n’arrête jamais de faire de l’exercice. C’est intéressant et je vais réfléchir là-dessus. Une autre constat est la vitesse à laquelle je récupère suite l’effort. Tout dépendant du DVD que je fais, j’ai un pouls maximum de plus ou moins 155/minute. Des fois ça monte à 164, des fois c’est 152. Ce que j’ai remarqué est que lorsque j’ai terminé mon entraînement, mon pouls redescend dans les soixante et des fois les cinquante dans les 10 minutes qui suivent. Wow! Ça me surprend à toutes les fois. Et lorsque je garde ma montre après l’entraînement et que je suis assise bien tranquille, mon pouls au repos est autour de 44-48. En bas de 50. Ça veut dire que mon coeur n’a besoin que de ce nombre de battements pour fournir l’oxygène nécessaire à mon organisme. Une autre wow! C’est ça que ça fait, Insanity. Un coeur et un corps fort et en santé. Je ne pourrais être plus satisfaite. Un petit 60 jours et d’énorme résultats.Il me reste tout de même une semaine et un autre test. Je n’ai pas fait celui de la semaine 7. Bof, je ne crois pas que ça fera une grosse différence, mais j’aurais dû le faire quand même. Je le ferai dimanche prochain, à  la fin du programme. Je n’ai pas encore décidé ce que je ferai post-Insanity. J’ai toujours mes nombreux programmes parmi lesquels je peux choisir. Je dois revenir à un peu plus de résistance pour garder et tonifier mes muscles. Je vous tiens au courant.

Des photos pour motiver

J’aime les citations avec des photos de femmes avec des corps fermes et en santé. Je les trouve belles et inspirantes. Je les regarde et ça me stimule à travailler fort et à m’entraîner. Est-ce que je veux avoir ce genre de corps? Ben oui!  Si je le désirais vraiment, je pourrais probablement transformer mon corps pour obtenir ces formes sculpturales, mais ce n’est pas un objectif pour moi. Mon objectif est d’être en forme « and kick some ass »! (J’adore cette expression!) Est-ce que je crois que j’aurai ce corps? Non… Pourquoi? Tout simplement parce que j’ai 46 ans et la plupart de ces photos sont celles de femmes beaucoup plus jeunes que moi. Parce que la plupart de ces corps sont bronzés et je ne prends pas de soleil et je ne vais pas me faire bronzer en cabine. Aussi, parce que bien que je considère que je m’alimente assez bien, je mange sûrement plus et mes choix ne sont probablement pas aussi restreints. Parce que j’aime le sirop d’érable, le pain aux bananes, la pizza et les pâtes maison. Je regarde autour de moi et la moyenne des gens n’ont pas ce genre de corps. En tout cas, pas dans mon entourage. Je les vois seulement sur internet, dans les magazines et à la télé, mais pas dans mon cercle social.  Même au gym, que j’ai fréquenté pendant à peu près un an il y a quelques années, les employés et les entraîneurs n’avaient pas ce look. On a plus de chance de trouver ces profils dans un gym, mais ma foi, il n’y sont pas en grand nombre selon mon expérience. Alors pourquoi ces photos? Parce que pour moi c’est motivant. En mettant la barre haute, je vais obtenir les résultats qui sont de mise. Visez toujours la lune. Même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. –  Les Frères Brown Les corps viennent en plusieurs formats. Gros, petits, longs, courts, pleins de courbes et filiformes. Certaines personnes aiment les rondeurs et d’autres ne peuvent supporter un gramme de gras. Et c’est bien correct avec moi. Le plus important dans tout ça est de se sentir bien, d’avoir de l’énergie et d’être capable de faire les choses dont on a envie.
Dove girls
À la fin de la journée, regarder ces images ne me démoralise pas, mais me fait réaliser que même si je n’ai pas le type de silhouette représentée sur les photos qui m’inspirent, je sais ce que j’ai fait pour maintenir mon corps fort et en santé. Si l’image que je projette n’est pas conforme aux attentes des autres, ça ne m’appartient pas. Moi, je suis bien, heureuse, satisfaite et surtout fière de moi.

Salade d’avocat à l’orange

Je vous ai donné la recette de ma vinaigrette à la Cambodgienne et maintenant, voici une salade avec laquelle vous pouvez l’utiliser. Ingrédients:
  • 1 avocat moyen
  • 1 orange
  • 2 échalottes
  • 2 C. à T (30ml) d’arachides
  • 1 poignée de coriandre fraîche ( ou basilique ou menthe fraîche)
  • 2 T de Roquette (ou épinards)
  • Vinaigrette à la Cambodgienne
  1. Déposer la roquette dans un bol.
  2. Peler et couper l’avocat en cube. Déposer sur la roquette.
  3. Peler l’orange, la trancher puis séparer les quartiers. Déposer sur les avocats.
  4. Hacher les échalottes et les déposer sur les oranges.
  5. Hacher grossièrement les arachides et les déposer sur le dessus.
  6. Hacher la coriandre et déposer dans le bol.
  7. Il y a déjà un chili dans la vinaigrette, mais si vous aimez que ça soit épicé, vous pouvez en ajouter au moment de servir.
  8. Au moment de servir, ajouter 2-3 C.à T. de vinaigrette, mélanger la salade.
Cette salade est merveilleuse pour accompagner un cari  ou un plat servi avec du riz. 2-4 portions.

Quoi faire après Insanity?

Je regardais mon calendrier Insanity aujourd’hui et j’en suis à la 8ième semaine. Il y en a 9. À part la semaine dernière, je n’ai pas vu le temps passer. J’en suis moi-même étonnée. De plus, hier et aujourd’hui, mes séances se sont très bien passées. Lundi, lorsque j’ai commencé mon entraînement, j’avais l’impression que ça faisait quelques jours que je n’avais pas fait d’exercice. Ça doit être tout ce repos. J’ai dormi beaucoup cette fin de semaine et j’ai beaucoup récupéré. J’ai du faire 2 nuits de 12-14 heures. C’est rare pour moi. Je devais en avoir besoin. Je toussotte un peu, mais je peux dire que je ne suis plus malade. Enfin! Je déteste me sentir comme ça. Et je suis plaignarde. Je ne suis pas une bonne malade… Je me suis donnée à fond ces deux derniers jours et bien que le nombre de calories ne soit pas un indice suffisant pour indiquer une performance, j’ai été contente de constater que j’en ai brulées 667 hier et 576 aujourd’hui. Je crois que c’est un record personnel pour ces 2 DVD. Pour ce qui est du rythme cardiaque, mon plus haut a été de 162. Selon une formule de calcul de rythme cardiaque, quand je suis à 162, je suis à 90% de mon battement maximum. La calcul tient compte de l’âge et du pouls au repos. Habituellement, ma moyenne est autour de 150-152. La semaine dernière, je restais autour de 142-145.  J’avais de la difficulté à en faire plus.C’est le cas quand on n’est pas au meilleur de sa forme. En passant, j’ai découvert cette application Instant heart rate. Trop cool. Elle existe pour les IPhone et les Android. En comparant avec ma montre Ironman, les résultats sont les mêmes. Je suis très contente de progresser et j’en suis à me demander ce que je vais faire par la suite. J’avais prévu faire Insanity The Asylum pour une seconde fois, mais il fait beau dehors et je lis plein de blogs sur la course et j’ai le goût de m’y remettre. J’aime beaucoup ceux-ci. Trainingforboston Johnnyboysaventures Être ambitieuse, je ferais les deux, mais il faudrait que je m’entraîne et le matin et le soir. Y en a-t-il parmi vous qui s’entraînent deux fois par jour? Peut-être que je ne suis pas assez motivée pour ça. Il y a aussi Les Mills Pump qui me tente. À ce que j’ai compris, il y a trois entraînements par semaine ce qui me laisserait du temps pour courir. Ah! Oui! Il y a aussi un autre programme que j’aimerais essayer; GSP Rush Fit de Georges St-Pierre. J’ai regardé sur son site et cela semble intéressant et surtout intense… mon genre de programme. Je vais commencer par terminer Insanity et je verrai comment je me sens pour la suite. De toute façon, il me reste quelques jours pour y penser.  Avez-vous des suggestions?

Source de motivation

Je parle toujours de motivation, d’engagement, de persévérance.  Ceux-ci proviennent de plusieurs sources, mais ce blog prend une place très importante. Vous faites définitivement partie du volet motivation. Je voudrais vous remercier car grâce à vous, dans un moment où je ne me sentais pas à la hauteur de mes propres attentes, vous m’avez incitée à tout de même m’entraîner. Quand on a des comptes à rendre, c’est plus facile de ne pas se laisser aller. Je vous parlais en début de semaine que je ne me sentais pas bien. Finalement, j’ai fait une infection de gorge. J’ai perdu la voix et j’avais beaucoup moins d’énergie. En fin de journée, pendant ces quelques jours, j’étais vraiment fatiguée. Je ne dormais pas bien, je me réveillais 2-3 fois pendant la nuit à cause de ma gorge sèche et irritée et je toussais beaucoup. pick yourself up Malgré que le fait que lorsque je décide de faire un programme, que je sois très disciplinée, cette semaine en a été une difficile pour l’exercice. Je suis du genre à ne pas manquer un jour, un entraînement. Je veux avoir un score parfait. Est-ce de l’engagement, de l’orgueil, de la fierté, un désir de réussir? Un peu de tout ça? Probablement. Pendant ces quelques journées d’inconfort et de baisse d’énergie, j’ai réalisé qu’il y avait autre chose qui me motivait à faire mes exercices. Je savais que je n’étais pas au meilleur de ma forme et franchement, je voulais prendre une pause. Mais j’ai pensé à vous, chers lecteurs et lectrices, et je ne voulais pas vous laisser tomber. Vous êtes de plus en plus nombreux à me lire et je réalise que vous êtes et que vous allez continuer à être un incitatif à me lever à tous les matins et faire mon entraînement. Une bonne chose que je m’entraîne le matin. C’était à ce  moment où j’étais au meilleur de ma forme malgré ma fatigue. Tous les jours de cette semaine, sauf ce matin, je me suis levée en voulant aller me recoucher. Je pensais à vous et ça me donnait la force de mettre le DVD dans le lecteur sans trop y penser, de faire mon entraînement. Je n’y ai pas  mis l’intensité habituelle et ça se voit dans le nombre de calories que j’ai brulée par rapport à la semaine précédente pour les mêmes séances, mais je l’ai fait.  Quoique le début était plus difficile, je dois dire que je me sentais mieux après mon entraînement. Une autre raison qui me pousse à m’entraîner de façon quotidienne est d’avoir des témoignages de gens que j’ai incités à bouger. Si je peux, par mon expérience et mon quotidien donner envie à quelqu’un de bouger, j’ai une raison de plus pour le faire. C’est une roue qui tourne. Merci de me  lire, d’être là de façon virtuelle et de me motiver lorsque j’en ai besoin. Bon samedi à tous! PS: Je suis presque guérie etj’ai retrouvé ma voix.

Vinaigrette à la Cambodgienne

Quand j’ai un goût pour quelque chose, des fois ça peut durer des jours et des semaines. J’aime ça et je prépare des repas avec des saveurs semblables plusieurs fois pendant la semaine. C’est comme un vers d’oreille mais avec une saveur. Pauvre G! Récemmment, j’ai fait une salade avec cette vinaigrette et dans les jours qui ont suivi, j’ai utilisé cette celle-ci pour toutes mes salades. La voici: Vinaigrette à la cambodgienne
  • 2 C à T (15ml) de sucre de votre choix
  • 2 C à T (15ml) de sauce de poisson
  • 3 C à T (15ml) de vinaigre de riz ou blanc (on peut aussi utiliser du jus de lime)
  • Une grosse gousse d’ail hachée
  • Un chili haché
Mettre tous les ingrédients dans un pot en verre avec couvercle. Bien agiter. Et voilà! Vous pouvez doubler et tripler la recette sans problème.

Ralentir sans m’arrêter

J’en suis à la deuxième semaine du mois 2 de Insanity. Le mois 2 est aussi difficile que dans mes souvenirs. L’intensité du mois 1 fait partie du type d’effort que je fais sans trop sourciller. Oui, c’est demandant, mais depuis le temps que je fais ce genre d’exercices, c’est devenu presque facile pour moi. Ne vous méprenez pas! Ce n’est pas facile, c’est devenu plus facile. Je me souviens de ma première ronde lors des premières semaines. J’avais de la difficulté à ne pas m’arrêter pendant les 10 minutes d’échauffement. Imaginez! Il me restait un autre 25-30 minutes d’effort. J’en roulais des yeux. Et c’est ce qui m’arrive présentement dans ce fameux mois 2. Je regarde le chrono et je vois qu’il me reste presque une heure et je me sens découragée. Je me dis que je n’ai qu’à faire l’échauffement et après, il n’en reste plus long, soupir… Les séances sont entre 48 et 60 minutes. Lorsque je termine l’échauffement, je me dis: Vas-y M-C, là, il ne reste que le temps que tu faisais dans le mois 1, soit 40-50 minutes. T’es capable! Une fois que le premier 10 minutes est passé, ça va assez bien. Il faut dire aussi que lundi je me suis réveillée avec un mal de gorge, le nez bouché et du flegme. C’est bizarre. Ce n’est pas une grippe, pas un rhume, mais ça semble infecté et j’ai une toux sèche et j’éternue. Au réveil, j’avais les yeux pouffis (est-ce que ça se dit pouffis?), gonflés, cernés avec un sillon qui me partait du coin de l’oeil jusqu’en haut des pommettes.  Pas belle la fille! Je voulais me recoucher, ce que j’ai fait et finalement, je me suis entraînée à 07:00 au lieu de mon 05:30- 06:00 habituel. En me regardant dans le miroir je me suis dit: Bon! En pompant, en sifflant, en grognant et en soufflant, je vais oxygéner mon système et les poches et les sillons que j’ai dans le visage vont sûrement diminuer. Je n’ai pas fourni le même effort que la semaine précédente, mais je l’ai fait et oui! J’avais le visage moins ravagé. Ça m’a fait du bien. Aujourd’hui, je me suis levée un peu plus en forme et j’ai fait mon entraînement sans trop rouspéter. J’ai noté, à la lecture de mon moniteur cardiaque, que hier et aujourd’hui, mon intensité était moindre. J’ai vu que la moyenne de mes pulsations était moins élevée et que j’ai brûlé moins de calories. Mais bon, ce n’est que partie remise. Il faut savoir ralentir. Je vais me coucher tôt ce soir et demain sera une autre merveilleuse journée qui débutera en compagnie de Shaun T!

La motivation au moment de vos règles

J’ai hésité avant de vous communiquer cet article, car je ne savais pas trop si ça concernait beaucoup de personnes. Je veux vous parler de l’impact du cycle menstruel sur l’entraînement. Est-ce que ce la vous affecte? Je m’adresse ici plutôt aux lectrices qu’aux lecteurs bien que ceux-ci pourraient peut-être aussi êtres concernés par le billet de leur conjointe. Je suis parmi celles dont le cycle les affecte particulièrement, surtout les 2-3 jours avant et les 2 premiers jours du cycle. J’ai des crampes telles que j’en ai parfois des nausées et autres inconforts. Entre autres, j’ai l’impression que j’ai un melon d’eau de plusieurs kilos dans le ventre. C’est gonflé, balloné comme une poche d’air coincée à l’intérieur des hanches au niveau du nombril. Je n’exagère même pas, une méchante poche d’air! C’est comme si quelqu’un m’avait donné un gros coup de poing dans le ventre. J’ai les jambes lourdes et je suis très fatiguée les jours précécents. J’ai le bas du dos en compote comme si j’étais restée debout pendant de longues heures. Il y parfois des cycles où je pourrais arracher la tête à quelqu’un sans trop d’effort et ça me ferait sincérement  plaisir. Et, ce, bien malgré moi. Je n’aime pas me sentir comme ça! Quand vient le temps de faire de l’exercice pendant ces journées que je qualifierais de critiques (pour moi en tout cas), il y a mes deux petits anges qui me parlent. Celui dont je vous parlais dans mon article Qu’est-ce que je fais là? et mon ange de la motivation qui me dit que même si c’est plus difficile, ça va me faire du bien. Je vais faire circuler beaucoup d’oxygène dans mon sang et vraiment, ça va atténuer tous ces symptômes. J’écoute toujours l’ange de la motivation, mais je lui résiste tellement. Des fois, ça peut me prendre jusqu’à une demi-heure avant de m’y mettre. Je me sens tellement lourde, inadéquate, inhabile, fatiguée, et tout ce que je veux faire, c’est de me rouler en boule, de dormir et de me réveiller quand ça sera fini. Dans mon cas, 36 à 48 heures. C’est fou, hein? Au bout du compte, je fais toujours mon entraînement. Je commence habituellement avec moins d’intensité, mais après 10 minutes, je suis dedans et ça va bien. Le plus difficile est de commencer. Et je me sens toujours mieux après… pour quelques heures à tous le moins. Ça a toujours été comme ça pour moi. Ça fait 35 ans que ça dure. La seule chose que j’ai notée est que j’atténue les symptômes  si je diminue ma consommation de café, que je ne bois pas trop de vin (hey!) et que je fais de l’exercice. Il faut que je sois réellement décidée car  je suis comme une horloge. Ça m’arrive à tous les 25-28 jours. Des fois, que trouve que ça revient bien vite. Dites-moi, est-ce que certaines parmi vous ont les mêmes désagréments que moi? Dans mon entourage, j’ai une amie pour qui les symptômes sont semblables aux miens, autrement, tout le monde semble vivre son cycle sans inconvénients. Est-ce parce que les autres n’en parlent pas? Est-ce parce qu’elles sont chanceuses? La moitié de la planète est menstruée, il doit bien avoir des femmes qui sont affectées par des symptômes semblables. Quoiqu’il en soit, j’ai pris la décision de faire de l’exercice depuis fort longtemps. Seulement, pendant ces quelques jours, c’est parfois plus difficile de m’y mettre que le reste du temps. Qu’en est-il pour vous? Avez-vous des trucs, des recettes, des aliments qui vous apaisent? Si oui, s.v.p., partagez-les avec moi, ce serait grandement apprécié.

1 2

%d bloggers like this: